• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 9 novembre 2010

Natascha Kampusch s’échappe dans les meilleures ventes

Posté par Serge Bénard le 9 novembre 2010

Le témoignage de la jeune Autrichienne sur sa captivité rejoint le palmarès des meilleures ventes. 3 096 jours, de Natascha Kampusch, prend la 5e place du Top 20 Ipsos/Livres Hebdo des meilleures ventes de livres pour la semaine du 1er au 7 novembre, en s’installant parallèlement en tête du palmarès des documents.

Lire la suite :

http://www.livreshebdo.fr/actualites/DetailsActuRub.aspx?id=5487#5487

Publié dans Best-sellers, classements, ventes et meilleures ventes, | Commentaires fermés

11 au 14 novembre – 8ème salon du livre de Chaumont

Posté par Serge Bénard le 9 novembre 2010

D’île en île
du 11 au 14 novembre 2010
Les silos, maison du livre et de l’affiche
salondulivrechaumont2010.jpg

Le 8ème Salon du livre de Chaumont a pour thème la littérature insulaire.

Comme lors des 7 précédentes éditions, les écrivains et les textes littéraires seront au cœur de cette manifestation : débats, regards croisés, rencontres d’écrivains, déambulations-lectures seront privilégiés.

Mais le salon se veut aussi une manifestation culturelle et artistique pluridisciplinaire.

Spectacles musicaux, ciné-café, heures du conte, expositions en rythmeront le programme général.

Près de 30 écrivains, romanciers, poètes, photographes, conteurs et musiciens vous invitent à découvrir et partager la vitalité créatrice de ces terres insulaires.

Rendez-vous du 11 au 14 novembre aux silos, maison du livre et de l’affiche, sous un chapiteau dressé face à la médiathèque et au Nouveau relax.

Publié dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Foires et salons du livre | Commentaires fermés

Spécial flash – 17 h 17 – Bruxelles et droits d’auteur

Posté par Serge Bénard le 9 novembre 2010

Bruxelles. La Commission européenne fera des propositions courant 2011 pour rendre le système de gestion collective des droits d’auteur, par des organismes comme par exemple la Sacem en France, plus transparent et plus européen, a indiqué lundi une de ses porte-parole.

Publié dans Droit d'auteur, propriété intellectuelle, plagiat, pira, Flashes | Commentaires fermés

Frédéric Schiffter remporte le prix Décembre

Posté par Serge Bénard le 9 novembre 2010

(Relaxnews) – Le prix Décembre a été décerné, ce mardi, à Frédéric Schiffter pour Philosophie sentimentale (Flammarion). L’écrivain a été choisi par le jury au quatrième tour par sept voix contre cinq à Olivia Rosenthal pour Que font les rennes après Noël ? (Verticales).

Professeur de philosophie dans un lycée technique,l’auteur propose dans ce livre dix aphorismes écrits par Proust, Montaigne ou Freud, qu’il commente.

Présenté comme un « anti-Goncourt » qui récompense un ouvrage en marge des circuits commerciaux, le prix Décembre, baptisé auparavant prix Novembre, avait été attribué en 1998 à Michel Houellebecq pour Les particules élémentaires.

Source :

http://www.myboox.fr/actualite/frederic-schiffter-remporte-le-prix-decembre-pour-philosophie-sentimentale-4657.html

Publié dans Actualité - Événement, Prix, récompenses, palmarès, célébrations, hommages, mé | Commentaires fermés

E-Ink Pearl – Des encres de la Renaissance au livre de nouvelle génération

Posté par Serge Bénard le 9 novembre 2010

Pour réussir l’alchimie du livre moderne en 1501, les créateurs, auteurs, et artistes de tout poil, devenus les premiers imprimeurs, ont du batailler ferme. Tous, alors et depuis, y sont allés de leurs encres, papiers, typographies, poinçons, techniques de mise en page, contenus judicieusement choisis pour qu’ils quittent l’oral ou le geste et rejoignent cette aventure au lieu (ou en même temps) que celle du tableau, de la gravure, de l’analogique ou du numérique.Aujourd’hui, le papier électronique Pearl à la base des derniers Sony et Kindle est une étape clé vers le livre de nouvelle génération. Contraste suffisamment accru, vitesse d’affichage autorisant l’agrandissement et l’optimisation des images, annotation manuscrite modifiable, effaçable, partageable, interface gestuelle naturelle à la iPhone, taille jusqu’au format A5 qui permet de lire la plupart des livres numérisés sans transformation.L’alchimie n’est plus loin, comme le montre cette vidéo d’une illustration des collections de la BnF:

Image de prévisualisation YouTube 

 

Publié dans Arts et métiers du livre et de l'édition, Arts graphiques, BD, illustrateurs, Livre, histoire, bibliographie | Commentaires fermés

Spécial flash – 16 h 40 – Prix Erckmann-Chatrian 2010

Posté par Serge Bénard le 9 novembre 2010

Le prix Erckmann-Chatrian 2010 a été attribué à Elise Fontenaille pour « Les disparues de Vancouver » (Grasset), a annoncé aujourd’hui le président du jury du prix littéraire, Gilles Laporte.

Publié dans Flashes, Prix, récompenses, palmarès, célébrations, hommages, mé | Commentaires fermés

12 novembre à Bâle (Suisse) – Alliance française : Lecture-débat par Anne Grussner-Weiss

Posté par Serge Bénard le 9 novembre 2010

Bâle – Alliance française : Lecture-débat par Anne Grussner-Weiss.

Fatou Diome: l’écriture et la vie. Lecture-débat animée par Anne Grussner-Weiss.

Vendredi 12 novembre à 19 h. Kollegiengebäude, Universität Basel, Petersplatz 1, Bâle, salle 102 au 1er étage.

Suivi d’une séance de dédicaces et d’un apéritif.

Manifestation organisée en association avec Katrin Eckert, directrice du programme de Buchbasel, dans le cadre de BuchBasel, et de l’Internationale Buch-und Literaturfestival qui se tiennent du 12 au 14 novembre 2010 à Bâle. Avec l’aimable collaboration de l’Institut für Soziologie der Universität Basel, et le soutien de l’Ambassade de France en Suisse.

Femme aux nombreux talents, riche de ses deux cultures : l’auteure franco-sénégalaise Fatou Diome est passionnée par l’écriture depuis son enfance sur l’île de Niodior. Elle a bataillé pour suivre sa trajectoire et continuer d’étudier la littérature en France où elle a connu tout le parcours de l’immigrée, qu’elle évoque non sans un humour caustique dans ses premiers livres : la préférence nationale(nouvelles), puis le célèbre le ventre de l’Atlantique. De son écriture généreuse et musicale, elle a aussi parcouru les thèmes de la mémoire et du regard sur la maturité, à travers Kétala etInassouvies, nos vies. Plusieurs de ses romans sont largement traduits.

Son dernier livre, Celles qui attendent paru fin août 2010, s’interroge non plus sur les voyageurs en quête de paradis occidentaux, mais sur le tissu humain, social, des femmes restées à terre, garantes des origines, ballotées entre espoirs lointains, tradition, et destinées individuelles.

Au cours de cette rencontre le 12 novembre prochain, l’écrivain parlera de son dernier livre, de ses expériences de création, et de sa lecture de la littérature française contemporaine.

Docteur en littérature moderne, Fatou Diome vit depuis 16 ans à Strasbourg, où elle enseigne à l’Université Marc Bloch, ainsi qu’à l’Institut Supérieur de Pédagogie de Karlsruhe.

Participation aux frais : membres de l’Alliance Française, de l’Institut für Soziologie, et visiteurs de Buchbasel, munis de leur carte : 5,-CHF. Autres visiteurs : 10,-CHF.

 

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Francophonie, langue française, Lectures publiques, promenades et tourisme littéraires, théâtre | Commentaires fermés

Le Cahier Serres, disponible en librairies demain 10 novembre

Posté par Serge Bénard le 9 novembre 2010

Le Cahier Serres, disponible en librairies demain 10 novembre   dans À paraîtreDirigé par François L’Yvonnet et Christiane Frémont
978-2-85197-1555
Prix 39 €

Le Cahier de l’Herne consacré à Michel Serres réunit une trentaine de collaborateurs internationaux et une dizaine de textes inédits de l’auteur. Il vise à mettre en évidence l’originalité et l’importance d’une pensée qui fait toute sa place aux singularités, à tout ce qui semble faire « exception ».
Ainsi, le goût de Serres pour les flux et les turbulences… Ainsi encore, ce dont témoigne son épistémologie, une volonté de décloisonner les savoirs, de rendre féconds les liens complexes qui unissent les lettres et les sciences, les sciences dites « molles » et les sciences dites « dures » (de Leibniz à Hergé, en passant par Jules Verne ou Auguste Comte). Il y a chez Michel Serres une sorte d’encyclopédisme dynamique et poétique.
Il s’agit toujours de construire des ponts, de frayer des passages, d’interférer, de traduire et de distribuer, sans perdre de vue cette « merveille » qu’est l’homme. Avec Michel Serres, la pensée se fait voyageuse.

Sommaire

Publié dans À paraître | Commentaires fermés

Negroponte : “Le livre est mort. Dans 5 ans, il aura disparu.”

Posté par Serge Bénard le 9 novembre 2010

Par Clément Monjou

Durant l’été, lors de la conférence Techonomy, Nicholas Negroponte avait lancé une phrase peu anodine qui a agité le milieu de l’édition aux Etats-Unis : “L’objet livre est mort. Dans 5 ans, il aura disparu.”. En France, sans que nous en ayons été étonnés, les relais ont manqué. Cependant, l’initiateur du projet OLPC persiste et signe dans un interview accordé il y a quelques semaines à la chaîne CNN.

Le fondateur du Media Lab réitère avec assurance. Et son affirmation (qui bousculera sûrement certains éditeurs) pose la question de son fondement. À partir de quel constat Nicholas Negroponte peut-il établir que le livre papier n’a plus d’avenir ? La réponse est simple : l’expérience OLPC. En effet, depuis 2007, la fondation créée par Nicholas Negroponte distribue le fameux ordinateur XO aux enfants des pays émergents. D’ici la fin de l’année, 3 millions d’exemplaires de ces appareils auront été distribués.

Sur chacune de ses machines sont préchargés une bonne centaine d’ouvrages, qui peuvent différer de machine en machine. Ces bibliothèques numériques peuvent communiquer entre elles, grâce à des fonctionnalités de partage. Les enfants peuvent aussi prendre des notes sur les ouvrages et les rendre accessibles à leurs camarades. Ainsi, un déploiement de XO va créer ex nihilo une bibliothèque numérique et ouverte que les enfants pourront facilement s’approprier.

Car l’enjeu est bien là : il faut faire lire. Chaque XO est attribué à un enfant qui pourra repartir chez lui avec l’appareil, déplaçant ainsi sa bibliothèque, la partageant à volonté. Face à de tels arguments, le livre papier n’a pas grand-chose pour lui. Généralement attaché à un lieu, la bibliothèque, l’enfant ne le possède pas et ne peut que l’emprunter. Ainsi, les externalités sont réduites, les chances de s’approprier le texte sont moindres. Les coûts d’installation et d’entretien d’une collection d’ouvrages papier sont aussi bien plus élevés que son pendant numérique.

D’après les conclusions d’un récent rapport sur l’utilisation du XO en Afghanistan, le coût de la mise en place et de l’entretien d’une bibliothèque pour seulement 3 ans équivaut à déployer des contenus interactifs (avec des mises à jour assurées) accessibles par un lectorat d’une même taille. Vendu 180$ et avec une durée de vie supérieure à 5 ans, le XO apparaît comme étant un support de lecture plus durable que le livre papier.

Lire la suite :

http://www.ebouquin.fr/2010/11/08/negroponte-le-livre-est-mort-dans-5-ans-il-aura-disparu/

Publié dans ebooks, livres numériques, livrels, etc., Lecture, lecteur, lectorat, Livre, histoire, bibliographie, Opinions, tribunes, idées, polémique, lettres ouvertes | Commentaires fermés

Les ventes de l’édition numérique s’approchent du milliard

Posté par Serge Bénard le 9 novembre 2010

Les ventes de l’édition numérique devraient frôler le milliard de dollars dès cette année aux États-Unis et tripler d’ici à 2015, selon une étude publiée par le cabinet Forrester Research.

Cette année, les lecteurs de livres sans support papier devraient dépenser un total de 966 millions de dollars, plus de trois fois plus que l’an dernier (301 millions de dollars ), et leurs achats devraient représenter 2,81 milliards de dollars en 2015, selon Forrester.

Fin 2009, quelque 3,7 millions de lecteurs américains possédaient des liseuses électroniques, selon Forrester; ils devraient être 10,3 millions cette année, puis 29,4 millions en 2015.

Mais c’est encore sur l’ordinateur qu’il se lit le plus de titres numériques (35%), la liseuse Kindle d’Amazon étant le deuxième appareil le plus populaire pour cet usage (32%), devant l’iPhone (15%) et la tablette iPad (9%) d’Apple etc.

Lire la suite :

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/technologie/201011/08/01-4340591-les-ventes-de-ledition-numerique-sapprochent-du-milliard.php

Publié dans ebooks, livres numériques, livrels, etc., Economie du livre, Edition numérique, éditon en ligne | Commentaires fermés

1234
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar