Accueil Choix des libraires Choix du jour de libraires à Vienne et Grignan

Choix du jour de libraires à Vienne et Grignan

Commentaires fermés
0
12

couverturedulivreresplandy.jpeg

Resplandy

Yves Bichet

Genre : Romans et nouvelles – français

Seuil, Paris, France

Collection : Cadre rouge

17.00 €

ISBN : 9782021022254

GENCOD : 9782021022254

Sortie le : 16/08/2010

Choix de Michel Bazin de la librairie Lucioles à Vienne (38)

Avec son dernier roman, Resplandy, Yves Bichet confirme l’intérêt qu’il avait déjà manifesté dans Le Porteur d’ombre pour ces héros du quotidien que nous sommes parfois. Ici Bertrand, professeur de dessin dans un collège du nord de Paris, voit sa vie bouleversée, le jour de la mort de son père, par la rencontre de l’énigmatique Resplandy, plus âgée que lui de dix ans, et qui, sitôt croisée dans une chambre d’hôtel, disparaît.

Ce roman, en même temps qu’il intrigue – la scène initiale où l’héroïne mélange les cendres de sa propre mère à celle du père de Bertrand constitue une véritable page d’anthologie – dévoile un aspect de la conscience masculine peu exploré : sa fragilité. Faiblesse de cet homme face aux aléas du destin : mort de son père, départ de son épouse. Faiblesse surtout vis-à-vis des femmes qui l’entourent, mystérieuses et magnifiques comme Agathe, sa compagne, et Benti l’amie algérienne. Ou encore horripilantes et touchantes comme sa mère. Ces figures féminines hautes en couleur, attachantes, soulignent en négatif l’égarement du héros et donnent un puissant relief à l’exploration de l’intime, de la sensation et du corps à laquelle se livre l’auteur, fidèle en ce sens à ses autres romans. Cette évocation tout en finesse de la chair donnent lieu à des pages étrangement pudiques en même temps que très sensuelles.

Bertrand va fouiller dans le passé de son père et y découvrir le lien qu’il entretint jadis avec des évènements méconnus de la guerre d’Algérie. La narration prend alors une autre ampleur, le rapport des personnages se complexifie, leur donnant une dimension non seulement historique mais politique, sans que pour autant passe au second plan le côté plus charnel et vertigineux du récit.

Yves Bichet confirme ici sa singularité et nous offre un livre fort.

La librairie Lucioles lui avait décerné en 2002 son Prix Lucioles pour « La Femme Dieu ».

Choix de Chantal Bonnemaison de la librairie Colophon à Grignan (26)

Cinq ans que nous attendions le nouveau roman d’Yves Bichet.

Nous entrons dans la vie de Bertrand, le suivons dans son quotidien, entre travail – il est professeur d’arts plastiques – et vie de famille – Agathe, ses deux enfants, Marion et Théo-.

Mais Yves Bichet a l’art de décaler légèrement la réalité ; il campe une situation, qui à première vue paraît complètement anodine, mais du fait de ce léger décalage, donne une autre dimension, une autre profondeur au récit.

Par quel extraordinaire hasard, Bertrand, qui vient de perdre son père, se retrouve face à Resplendy, une urne funéraire également à la main ?

Et alors affleure une autre histoire, celle d’un fils en quête de la mémoire de son père, de son passé méconnu, du secret qu’il a dissimulé toute sa vie.

Et nous voilà projetés au début de la guerre d’Algérie.

C’est une histoire d’hommes, de femmes, d’amitiés, d’amours, de quêtes, de questionnements, d’erreurs, de doutes, de recherches d’identités, somme toute de la vie qui s’enroule et se déroul

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Choix des libraires
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Montolieu (11) – Quand la mémoire des métiers du livre perdure

N. A.-V. 10/08/2011, 06 h 00 Depuis 20 ans, Montolieu s’inscrit comme la capitale du livre…