• Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

En 2014, la librairie de Banon comptera 1 million de livres

Posté par Serge Bénard le 31 octobre 2010

Près de 500 livres chaque jour sont vendus à une clientèle très diverse

Jusqu’où ira la librairie de Banon ? Alors que cet établissement qui fait l’admiration du plus grand nombre a le vent en poupe, voilà que son propriétaire, non content de vendre près de 500 livres chaque jour à une clientèle très diverse, souhaite développer encore son outil de travail. Et il ne s’agit pas d’une petite extension puisque le libraire va débuter, dans quelques jours, des travaux gigantesques dans la zone artisanale du village: un entrepôt résolument moderne et imaginé par un architecte de Dauphin, Roland Paillat, dont la première tranche occupera une superficie de 1733 m²!

Lire la suite :

http://www.laprovence.com/article/region/en-2014-la-librairie-de-banon-comptera-1-million-de-livres

Publié dans Librairies, libraires | Commentaires fermés

15e SILA – Le livre religieux en Algérie : «C’est une arme de destruction massive»

Posté par Serge Bénard le 31 octobre 2010

L’engouement pour le livre religieux durant le Sila et en marge de cette manifestation nous a poussé  à mener cette petite enquête. Le Salon est organisé par le ministère de la culture, en coordination avec le Syndicat national des éditeurs du livre. La commission chargée du salon a tenté de corriger les erreurs des précédentes éditions.

 Le contrôle est de rigueur car les organisateurs peuvent réquisitionner notamment les livres piratés. Le saint Coran est permis, il est vendu au même titre que les autres ouvrages. Mais les livres qui peuvent nuire et être source de problèmes sont les livres d’interprétation du Coran.

Le contrôle est de rigueur car les organisateurs peuvent réquisitionner notamment les livres piratés. Le saint Coran est permis, il est vendu au même titre que les autres ouvrages. Mais les livres qui peuvent nuire et être source de problèmes sont les livres d’interprétation du Coran.

Ces livres existent, malgré la loi qui oblige les éditeurs à déposer un exemplaire de chaque livre et de ses interprétations au niveau de la commission de lecture 3 mois avant leur présentation au

Le livre religieux,une lame à double tranchant

Au cours de notre virée matinale dans les librairies d’Alger, les propriétaires ont été unanimes quant à la prolifération du livre religieux de «bas niveau» ou même dévié et vide en matière de vérité.

Un livre nous a été montré par un libraire, intitulé «Ettariq Ila Allah» (le chemin vers Dieu). En le feuilletant, nous nous sommes rendu compte qu’il ne s’agit nullement du bon chemin qui mène à Dieu, mais plutôt un chemin parsemé d’insultes, d’outrages et d’avanies envers Dieu et son prophète Mohamed QSSL.

Selon notre interlocuteur, «ce genre de livre est importé par des gens qui n’ont rien à voir avec le domaine de l’édition, mais plutôt des hommes d’affaires d’un jour qui tirent d’énormes profits de ce commerce, sachant que la fibre religieuse est très forte chez les algériens». S’agissant des prix pratiqués par les libraires, ce dernier n’y va pas par mille chemins : «Vous savez, nous subissons le diktat de ces énergumènes qui font baisser les prix parce la qualité de leurs livres est médiocre ; je vous le répète, le plus important pour eux est le gain».

Une commission et des interrogations

Pas plus loin que la rue Didouche Mourad à Alger-Centre, une grande et ancienne bibliothèque qui était le refuge de notre élite à une certaine époque de l’Algérie indépendante. Elle porte le nom d’un sociologue renommé. Le propriétaire est bien connu dans les milieux intellectuels algérois, c’est un ancien cadre de la défunte Sned (société nationale d’édition et de distribution). Il a révélé à ce propos que «depuis la disparition de la Sned qui était une société qui faisait réellement dans l’édition et la distribution du livre, le marché est presque à sec et c’est une sécheresse que nous assumons tous».

A notre question concernant le livre religieux, il a lancé un grand soupir avant d’enchaîner : «Nous allons vers une situation très critique, nos enfants seront des robots dans peu de temps ; pour moi et pour l’ensemble des libraires, ces livres, et je parle d’une certaine catégorie seulement, sont des armes de destruction massive».

Lire la suite :

http://www.letempsdz.com/content/view/47289/1/

 

Publié dans Actualité - Événement, Foires et salons du livre, Lecture, lecteur, lectorat | Commentaires fermés

Éclairage – Des biens culturels au livre: Book is a World

Posté par Serge Bénard le 31 octobre 2010

Le livre et la lecture ne peuvent être appréhendés dans leur réalité récente en Algérie que si on les inscrit dans une perspective globale, celle des industries culturelles dans l’ordre mondial actuel et, accessoirement, dans l’évolution de l’économie du monde numérique (digiworld).Hadj Miliani*
Le rapport 2010 de l’Unesco, Investir dans la diversité culturelle et le dialogue interculturel, a mis le doigt sur l’échange inégal des flux marchands liés aux biens et aux services culturels, les politiques protectionnistes importantes touchant aux biens culturels industrialisés et l’absence de protection des savoirs, produits et cultures traditionnels. Ces données sont au cœur des enjeux qui divisent les partisans de la convention et les politiques commerciales au sein de l’OMC. Si les industries culturelles dans le monde sont caractérisées par leur absence d’homogénéité et des modes de structurations économiques, juridiques et techniques très diversifiées, elles posent problème dans leur manière de produire et de diffuser la production culturelle en favorisant la diversité et en respectant l’intégrité des cultures.
On note à la fois des inégalités dans les rapports culturels entre le Nord et le Sud, mais aussi au sein des pays dits développés.

Lire la suite :
http://milianihadj.wordpress.com/2010/10/31/eclairage-des-biens-culturels-au-livre-book-is-a-world/

Publié dans ebooks, livres numériques, livrels, etc., Livre, histoire, bibliographie, Opinions, tribunes, idées, polémique, lettres ouvertes | Commentaires fermés

15e édition du SILA – Conférence de presse de Mme Khalida Toumi : Pour une politique éditoriale de qualité

Posté par Serge Bénard le 31 octobre 2010

Par Nouria D.

 

Mme Khalida Toumi, ministre  de la Culture a tenu, hier, une conférence de presse sous un chapiteau du complexe Mohamed Boudiaf devant un parterre d’invités de marque dont la directrice de la bibliothèque suisse, les organisateurs de ce Salon et les professionnels du livre et les journalistes autour de la problématique cruciale du livre et de la lecture publique.

En guise de préambule à sa communication elle a d’abord tenu à souligner l’importance primordiale que revêt le livre en tant qu’objet de connaissance et de savoir dans l’éducation du citoyen d’aujourd’hui et du développement dans toutes ses dimensions intellectuelle, spirituelle et scientifique de la société dans laquelle évolue ce dernier.

La lecture publique contribue quant à elle à « l’élévation du niveau culturel, au raffermissement de l’identité nationale et à la construction d’une société démocratique », dira-t-elle, mettant en avant la préoccupation de son ministère dont la priorité principale est la prise en charge nécessaire de ces deux secteurs qui accusent  «  un  grand retard au plan institutionnel, organisationnel, juridique et infrastructurel », a-t-elle ajouté. En assurant que sa tutelle y travaille depuis 2005 en vue d’assurer par le biais de tout un réseau de bibliothèques une lecture publique et ce, par la multiplication des bibliothèques itinérantes et le soutien à l’édition, du “ maillage du territoire national ”. C’est en soutenant la production éditoriale de façon effective et en respectant les éléments de la chaîne entrant dans sa fabrication, son impression et sa diffusion que le livre passera de sa conception en tant qu’outil de savoir à sa considération comme source nouvelle en Algérie génératrice de revenus et de gains substantiels contribuant à l’essor de notre économie. Sur ce point Mme Toumi soulignera dans sa conférence que la première étape du travail du ministère de la Culture était de proposer un soutien financier de l’Etat pour renforcer la production livresque dans tous les domaines qu’elle suppose aux fins de favoriser la promotion du livre. « Il est temps pour les professionnels de produire  non plus en masse mais surtout en qualité, cela suppose l’examen du cahier de charges » a-t-elle insisté. Mais le point fondamental qui était au centre de cette conférence était surtout l’exposé par la ministre s’agissant de la poursuite de la « politique nationale du livre ». Des mesures ont été prises pour les dispositions  législatives, réglementaires et institutionnelles qui entrent en ligne de compte dans le cadre de cette optique. En commençant par la répartition à ce jour de plus de 174 bibliothèques de lecture publique, avec 22 réparties dans les chefs-lieux de wilayas et 152 locales et plus de 234 en cours de réalisation et dépendant du ministère de la Culture qui projette d’en augmenter le chiffre à 48 dans les grands centres urbains et 400 à l’échelle locale à partir de 2014. A la différence des autres bibliothèques dépendant des APC, celles-ci seront dotées par le ministère d’un statut juridique obéissant à des décrets et autres arrêtés ministériels. Quant au soutien à l’édition et à la création littéraire érigé en véritable politique depuis 2007, avec plus de 1.021 titres et 150 maisons d’éditions et les 1.400 titres retenus pour le programme de 2010 /2011, il se fera grâce au fonds national de développement et de la promotion des arts et des lettres et qui sera à partir de 2011 alimenté par une taxe de 0,5 % du chiffre d’affaires de la téléphonie mobile. Par ailleurs le département de Mme Toumi compte institutionnaliser le Salon du livre, la bande dessinée, le roman et la littérature de jeunesse ainsi que le festival « Lire en fête ». A signaler aussi la création du Centre national du livre par décret présidentiel, son directeur sera installé après la clôture du 15e SILA. La principale mesure fiscale en faveur du soutien du livre est, comme l’aura annoncé la ministre, l’exemption de la TVA pour le papier destiné exclusivement à l’impression du livre, l’édition de travaux sur support numérique LFC 2010. On notera enfin que l’Etat crée le Prix Ali Maachi, du Président de la République, et le travail commun d’ici la fin de l’année 2010 du secteur de l’éducation nationale et celui de la culture afin de décider de l’inscription de 4 ouvrages dans le programme scolaire dans chaque cycle en donnant la priorité aux auteurs nationaux

Source :

http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/4518

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Edition, éditeurs, Foires et salons du livre, Promotion du livre et de la lecture, dons de livres | Commentaires fermés

Les amis du livre, une communauté de lecteurs toujours à la page

Posté par Serge Bénard le 31 octobre 2010

Une centaine d’adhérents, treize bénévoles actifs et plus de 15000 ouvrages. A Quillan (11), l’association les amis du livre continue son œuvre pour permettre aux habitants de la Haute-Vallée d’accéder à une offre littéraire conséquente. Son rôle: gérer la bibliothèque de la place Raoul-de-Volontat grâce à une subvention de la mairie, mais aussi entretenir les livres et enrichir au fur et à mesure un fonds riche de 15000 documents donc, pour les adultes, mais aussi pour un plus jeune public.

«Nous avons de tout, des romans, des bandes dessinées, des polars, des essais, des livres d’histoire, de société et un fond régional relativement important», précise Maguy Rivière, présidente de l’association.

 

Les dernières nouveautés.

 

Qui plus est, au fil de l’année, les bénévoles passionnés s’efforcent d’enrichir l’offre en achetant                                                                                                   

 

«en moyenne cent livres par an. Nous essayons de faire un choix très large pour contenter tous les lecteurs», relève la présidente. En bonne place sur les présentoirs, les nouveautés les plus courues comme le dernier Houellebecq, Amélie Nothomb, Yann Queffélec, ou Virginie Despentes, que prennent d’assaut les adhérents.

 

«A la longue, on connaît les lecteurs, on sait ce qu’ils aiment et on peut les orienter», confie de son côté Geneviève Leloup, une adhérente active, préposée à l’enregistrement des prêts. Quoi qu’il en soit, pour 18  par an (gratuit pour les enfants, 9  pour les demandeurs d’emploi), les adhérents de la bibliothèque peuvent emprunter autant d’ouvrages qu’ils le souhaitent. De quoi rester à la page sans avoir à courir les librairies.

 

A. P.

 

 

La bibliothèque, est ouverte le mercredi de 10h à 12h et de 14h30 à 16h30. Le jeudi de 16h30 à 18h30 et le samedi de 10h à 12h.

 

Source :

 

http://www.midilibre.com/articles/2010/10/31/VILLAGES-Les-amis-du-livre-une-communaute-de-lecteurs-toujours-a-la-page-1437620.php5

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs | Commentaires fermés

Communiqué de la Société des Gens de Lettres

Posté par Serge Bénard le 31 octobre 2010


Le prix unique du livre numérique et la juste rémunération de l’auteur


La Société des Gens de Lettres se félicite que le Sénat se soit prononcé à l’unanimité en faveur d’un prix unique du livre numérique, suite à la proposition de loi déposée par les sénateurs Catherine Dumas et Jacques Legendre.
La maîtrise du prix de vente au public des livres numériques par l’éditeur permettra en effet de garantir le maintien d’une diversité de la production éditoriale. Pour les auteurs, elle assurera en outre une assiette fixe de rémunération sur laquelle s’appliqueront des revenus proportionnels.
La SGDL restera toutefois attentive à ce que la rédaction définitive de la loi ne conduise pas à brider les initiatives en matière d’offres groupées de livres. Le numérique autorise une multiplication de ces offres, permettant ainsi aux auteurs de voir leurs œuvres circuler plus largement et d’espérer une juste rémunération pour leur création. Or, sur ce point, la rédaction adoptée par le Sénat diffère nettement de la proposition initiale. La SGDL entend jouer, sur cette question comme sur l’ensemble des articles de cette loi, un rôle actif pour préparer, avec les pouvoirs publics et les autres acteurs de la chaîne du livre, les débats qui devront avoir lieu prochainement à l’Assemblée Nationale.
Un amendement visant à compléter le Code de la Propriété Intellectuelle a par ailleurs été adopté par le Sénat afin de garantir aux auteurs une rémunération équitable, qui tienne compte «de l’économie générée, pour l’éditeur, par le recours à l’édition numérique ». A l’exposé des motifs, nous ne pouvons qu’approuver l’esprit dans lequel il a été déposé. Cependant, en termes de rémunération, la SGDL préconise que, dans l’hypothèse d’un prix de vente du livre numérique inférieur à celui du livre imprimé, le pourcentage de droits d’auteur soit relevé afin de compenser la baisse de rémunération de l’auteur. Cette question sera d’ailleurs discutée avec les éditeurs dans le cadre des négociations qui s’engageront dans les prochains jours entre le Syndicat National de l’Édition et le Conseil Permanent des Écrivains.

Publié dans ebooks, livres numériques, livrels, etc., Economie du livre, Edition numérique, éditon en ligne | Commentaires fermés

Offres d’emplois du 31 octobre

Posté par Serge Bénard le 31 octobre 2010

Lecteur / Lectrice

 

Postuler maintenant

 

Lieu : Villeneuve-la-Garenne, Hauts-de-Seine

 

Lecteur / Lectrice Métier du ROME E1105 – Coordination d’édition VOS TACHES : ACTIVITES DE LECTURE AU SEIN DES ECOLES(MATERNELLES+PRI- MAIRES) ET SUR LES SQUARES DES QUARTIERS SITUES EN ZUS.VOTRE ROLE EST DEFAVORISER LA RELATION INTERCULTURELLE AVEC LE SUPPORT « LIVRES ».VOUS ETESPASSIONNE DE LECTURE. CONTRAT ADULTES RELAIS(+DE 30ANS+ZUS+DEMANDEUR PE) Lieu de travail 92 – VILLENEUVE-LA-GARENNE Localiser avec Type de contrat CONTRAT A DUREE INDETERMINEE Nature d’offre MESURE REGIONALE Expérience EXIGEE DE 1 A 2 ANS AVEC PUBLIC JEUNES ENFANTS ET PREADO Formation Langues Permis Connaissances bureautiques Qualification Employé qualifié Salaire indicatif HORAIRE 8,86 Euros (58,12 F) Durée hebdomadaire de travail 35H00 HEBDO A 26H/HEBDO+ POSSIBILITE TEMPS PLEIN Déplacements FREQUENTS DANS..STRUCTURES/VILLENEUVE.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Grand Prix de l’Académie de marine 2010

Posté par Serge Bénard le 31 octobre 2010

Le Grand Prix de l’Académie de marine a été attribué à Irène Frain pour Les naufragés de l’île Tromelin (Michel Lafon) qui a déjà reçu plusieurs prix en 2009 : Grand Prix Palatine du Roman Historique, Prix Relay du Roman d’Evasion et Prix Femmes de Lettres de La Forêt des Livres.

Publié dans Prix, récompenses, palmarès, célébrations, hommages, mé | Commentaires fermés

22 au 24 novembre à Paris – Les métamorphoses du livre et de la lecture à l’heure du numérique

Posté par Serge Bénard le 31 octobre 2010

(Séminaire national des lettres)

Bibliothèque nationale de France École supérieure des arts et industries graphiques École nationale supérieure des télécommunications (plan)

Description – Les métamorphoses du livre et de la lecture à l’heure du numérique (Séminaire national des lettres) La question du devenir du livre, à une époque où les médias numériques modifient en profondeur les modes de production et de transmission de l’écrit, mais aussi les pratiques de lecture et la nature et les fonctions du texte, doit être mise au cœur des réflexions sur l’avenir de l’école. Le livre a été le modèle et le support prédominant de l’enseignement depuis des siècles. Sa forme a déterminé une organisation des savoirs et un mode d’accès aux connaissances, façonné les imaginaires culturels, engendré des modalités d’apprentissage et d’enseignement qui aujourd’hui sont interrogées par l’introduction des nouveaux supports numérisés. Le thème de ce séminaire permettra d’aborder les évolutions du livre et de la lecture à travers quatre grandes entrées : les transformations de l’écrit et de la lecture à travers l’histoire de leurs supports ; le livre comme objet, porteur de sens, dans ses composantes et sa matérialité (arts et métiers du livre à l’École Estienne) ; les formes et les pratiques de lecture (lectures scolaires, lectures savantes, lectures publiques et bibliothèques, aujourd’hui, demain) ; le renouveau du livre, à l’heure du numérique. L’objectif est de renouveler l’approche du livre par les enseignants, de refonder le discours sur le livre en général, afin de promouvoir de nouvelles formes et de nouvelles pratiques de lecture en classe et de donner aux élèves le goût et le plaisir de lire. Ces trois journées de formation, organisées dans le cadre du programme national de pilotage, s’adressent d’abord aux professeurs ressources et aux professeurs formateurs de toutes les académies, aux inspecteurs pédagogiques de lettres et d’arts. Elles réuniront également des directeurs académiques de l’action culturelle, des bibliothécaires et documentalistes, des enseignants-chercheurs, des artisans et des professionnels du livre, graveurs, relieurs, typographes, illustrateurs, éditeurs, écrivains, des comédiens, des journalistes, etc. Ce séminaire est organisé par la Direction générale de l’enseignement scolaire et l’Inspection générale Lettres et Arts appliqués, en collaboration avec la Bibliothèque nationale de France, l’École supérieure des arts et industries graphiques (École Estienne) et le CELSA (université Paris IV). http://classes.bnf.fr/seminaire-livre/index.htm

 Programme : http://classes.bnf.fr/seminaire-livre/index3.htm

Publié dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Arts et métiers du livre et de l'édition, Arts graphiques, BD, illustrateurs, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Edition, éditeurs, Imprimerie, imprimeurs, Journées, rencontres, événements, voyages, Lecture, lecteur, lectorat, Livre, histoire, bibliographie, Patrimoine culturel, patrimoine écrit, Promotion du livre et de la lecture, dons de livres, Reliure, relieur, restauration, entretien | Commentaires fermés

2 décembre à Paris – Le droit d’auteur bousculé ? Droit d’auteur et internet

Posté par Serge Bénard le 31 octobre 2010

Description – jeudi 2 décembre à 18 h 30 Le droit d’auteur bousculé ? Droit d’auteur et internet Philippe Chantepie, chef du département des Études Valérie-Laure Benabou , professeure.

Lieu : Cité des sciences

http://www.universcience.fr/fr/conferences-du-college/seance/c/1248111342121/-/p/1239022827697/

Publié dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Droit d'auteur, propriété intellectuelle, plagiat, pira, Journées, rencontres, événements, voyages | Commentaires fermés

12345...75
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar