Accueil Opinions, tribunes, idées, polémique, lettres ouvertes Prix littéraires: influence ou manipulation (1/2)

Prix littéraires: influence ou manipulation (1/2)

Commentaires fermés
0
40

Par Bénédicte Kibler

La saison des prix littéraires va commencer. L’occasion de faire le point sur une comédie qui sert à booster les ventes. On comprend que s’il existe des différences fondamentales entre l’influence et la manipulation, les mécanismes sont très proches…

La différence entre influence et manipulation

Influence et manipulation prix littéraires. Il y a manipulation lorsqu’il y a tromperie, désinformation, biais cognitif, fausse rhétorique. Les influenceurs d’un marché produisent un discours orienté mais crédible, autrement dit, cela n’a pas l’objectivité d’un discours scientifique, mais ce n’est ni erroné, ni mensonger. Il n’y a pas tromperie, ni désinformation.

On parle alors d’influence et non de manipulation. Par exemple, les experts en grands crus, les critiques d’art, les critiques littéraires etc… Par contre, si ces influenceurs font l’apologie d’une marque moyennant une rémunération occulte, alors il y a tromperie et donc manipulation.

Des manipulations qui ont l’apparence de la respectabilité

Biais cognitifs: le choix des jurys littéraires n’est pas sincère, il est le fruit de marchandages et d’accords entre éditeurs, de trocs de voix. On peut parler de tromperie et d’ententes illicites. Il y a bel et bien manipulation. Mais tout cela reste difficile à prouver…

Fausses rhétoriques: au nom de la défense de la culture, sacro-saint tabou de notre société, les médias passent sous silence les hypocrisies de ce système. Certains sont suffisamment habiles pour faire croire que notre culture est en danger et que ce système est indispensable à sa sauvegarde. Ils se font passer pour les défenseurs d’une culture qui n’a en fait pas besoin d’eux. Leur but véritable étant de défendre leurs intérêts strictement financiers.

Les mécanismes de la manipulation

1. Se servir des croyances collectives fortement ancrées

Beaucoup font confiance aux prix littéraires. Pour eux, les professionnels, sincèrement animés par l’amour de la littérature, sont les meilleurs juges. Les jurys littéraires, censés être passionnés et intègres, défendraient les œuvres qu’ils aiment et seraient les garants de la qualité littéraire.

Lire la suite :

http://benedictekibler.wordpress.com/2010/10/25/prix-litteraires-influence-ou-manipulation-12/

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Opinions, tribunes, idées, polémique, lettres ouvertes
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Entre bulles de savon et boules de coton : les livres de bain et de tissu

Le 16 juin dernier, je publiais sur le blog Mission : constituer la bibliothèque de bébé !…