• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 3 octobre 2010

Auch (32) – Quand le livre devient une œuvre d’art

Posté par Serge Bénard le 3 octobre 2010

Auch accueille aujourd’hui, dimanche 3 octobre, à la Maison de Gascogne, la 3e édition du Salon du livre et du livre d’artiste. Elle rassemble un grand nombre d’acteurs des métiers du livre, professionnels, éditeurs, libraires, relieurs, artistes reconnus et des expressions diverses de l’histoire de l’écriture, sur des supports variés, de l’argile au laser, du pictogramme au numérique. On y retrouve le livre sous toutes ses formes, classiques ou originales, de sa conception à sa réalisation finale. Seront là aussi, le livre sous des formes insolites: le livre-objet entre livre et sculpture et les livres d’artiste, uniques inventions de plasticiens ou de poètes. Nouvelles formes, nouvelles matières, parfois mémoire des premiers livres de l’humanité… De quoi rêver. «Calligraphes, écrivains, peintres et poètes ont toujours joué sur l’aspect visuel du texte. Les supports le génèrent parfois. Le texte se grave, se coule dans des matières recherchées, différentes, tactiles, sensorielles, en poésie visuelle, indique Yvette Foussat, présidente de A. Artelibris, l’association organisatrice du salon. Les belles typographies sont des éléments importants du livre.

Lire la suite :

http://www.ladepeche.fr/article/2010/10/03/919400-Auch-Quand-le-livre-devient-une-uvre-d-art.html

Publié dans Actualité - Événement, Arts et métiers du livre et de l'édition, Arts graphiques, BD, illustrateurs, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Edition, éditeurs, Foires et salons du livre, Imprimerie, imprimeurs | Commentaires fermés

13 et 14 octobre -SGDL : gestion collective pour l’écrit, un forum pour tout comprendre

Posté par Serge Bénard le 3 octobre 2010

Deux journées pour appréhender la situation et mettre en perspective…

Par Cécile Mazin

Sortez les agendas, la Société des Gens de Lettres organisera les 13 et 14 octobre deux journées de discussions dans un Forum mis sous le signe des Enjeux de la gestion collective pour l’écrit.

La gestion collective appartient au paysage français et européen du droit d’auteur depuis le XIXe siècle. Elle est pourtant encore aujourd’hui méconnue.

Sur quels fondements historiques et juridiques repose-t-elle ? Quelles formes prend-elle en France pour les auteurs de l’écrit, mais également pour les auteurs et artistes des autres secteurs culturels et dans les autres pays ? Quelle est la position des pouvoirs publics et des instances européennes sur ce sujet ?

Enfin, alors que le gouvernement propose de recourir à la gestion collective pour l’exploitation numérique des titres indisponibles du XXe siècle, quelles sont ses perspectives au-delà de la « zone grise » ?

Lire la suite :

http://www.actualitte.com/actualite/21781-forum-gestion-collective-ecrit-societes.htm

Publié dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Droit d'auteur, propriété intellectuelle, plagiat, pira, Journées, rencontres, événements, voyages, Numérique | Commentaires fermés

113e anniversaire de la naissance de Louis Aragon

Posté par Serge Bénard le 3 octobre 2010

imgres1.jpeg

Louis Aragon est né le 3 octobre 1897 à Paris. Il y meurt le 24 décembre 1982. Entre ces deux dates, la vie d’un homme, d’un homme hors du commun. Une vie en quête de vérité, de sa vérité. Une vie qui a commencée par un mensonge, celui de sa naissance. Son père : Louis Andrieux, 57 ans, un notable, procureur de la république à Lyon, puis député, préfet de police, et ambassadeur de France en Espagne. Sa mère : Marguerite Toucas, 24 ans. Elle fera passer Aragon pour le fils adoptif de sa mère et Andrieux pour son parrain. L’enfance se passe à Paris puis à Neuilly ou sa tient une pension de famille. Après son baccalauréat latin-sciences, il s’inscrit à la faculté de médecine en 1916, il est affecté au Val de grâce. Nommé médecin auxiliaire en 1918, il part pour le front. C’est à cette époque que Louis Andrieux et sa mère lui avoue le secret de ses origines.

Il publie son premier poèmes « soif de l’ouest » dans le numéro de mars de Nord-Sud, revue fondée par Pierre Reverdy. Puis en juin, il part pour le front. En août, il est cité a l’ordre du régiment et reçoit la croix de guerre. C’est pendant cette période qu’il rencontrera Breton, lui aussi médecin. Tout deux passerons des nuits a lire Lautréamont. Plus tard, après la guerre, après Dada, ils fonderont le mouvement surréaliste avec Philippe Soupault.

En 1920, Tzara, le maître du Dadaïsme arrive a Paris. Les trois jeunes gens s’enflamment pour cette révolte contre l’ordre établi. Aragon publie « Feu de Joie ». Soupault et Breton publie « les champs magnétiques ». C’est aussi l’époque ou, avec Breton, il essaie en vain d’adhérer au parti communiste.

Le premier roman, « Anicet ou le panorama » paraît. Aragon, en plus d’être un grand poète, fut aussi un romancier hors pair, au grand dam d’André Breton. Déjà Aragon se distingue de ses camarades.

1922, échec a l’examen de médecine. Il n’aura pas a choisir entre celle-ci et la littérature. La même année, il publie « les aventures de Télémaque ». Une approche moderne d’une aventure on ne peut plus classique, notre poète essaiera toujours de concilier tradition et modernisme, toute son œuvre en témoigne. Puis, en 1924, pendant que Breton publie le « manifeste du surréalisme », Aragon, quand à lui, fait éditer « le Libertinage ».

Pendant plusieurs années, Aragon est plongé dans le surréalisme. Il participe a diverses manifestations surréalistes, publie des recueils de poésie tel « le mouvement perpétuel », tout en continuant a être prosateur avec « Le paysan de Paris ». Il publie son manifeste, le « Traité du style ». De 1926 a 1928, il vivra avec Nancy Cunnard. Elle le quittera lors d’un voyage à Venise. C’est avec elle, qu’il détruira les pages de son romans « La défense de l’infini » dans un hôtel madrilène. C’est aussi pendant cette période qu’il finira par adhérer au PCF , en compagnie de Breton et d’Eluard. Ceux-ci n’y resterons que quelques mois.

Après un tentative de suicide, la vie reprend son court, il s’installe rue du Château, lieu ou vécurent notamment les frères Prévert, des amis d’enfance. Il rencontre Maïakovski, puis Elsa Triolet la belle sœur du poète russe. Il commence a se détacher du surréalisme. Après la publication de « front rouge » que Breton qualifiera de poésie de circonstance, ce que revendiquera Aragon et une série de pamphlets (« spécialité du chef de file du surréalisme ») qui ne feront qu’envenimer leurs relations déjà tendues depuis des années, la rupture sera définitive.

Jusqu’en 1939, sa vie sera jalonnée par plusieurs voyages en URSS, ce sera une vie de militant, de défenseur du communisme. Il accueille à la frontière des républicains espagnols et militent pour la défense de la culture. Le 28 février 1939, il se marie avec Elsa, la femme de sa vie. Il s’éloigne des communiste en prônant un pacte entre France, Angleterre et URSS, alors que se signe le pacte germano-soviétique. En septembre, il est mobilisé et affecté comme médecin auxiliaire. C’est pendant cette période, qu’il écrit les poèmes du « crève-cœur », premier recueil apolitique depuis bien des années.

En 1940, Il commence la publication des « voyageurs de l’impériale » a la NRF, revue dirigée alors par Drieu la Rochelle. Puis c’est le tour de la « rime en 1940 » ou il prend la défense d’une poésie « classique ». Le texte va en fait beaucoup plus loin qu’il n’y paraît car en défendant la tradition en une tel époque, il s’oppose nettement au visées du nazisme et de son homologue le communisme qui prétendait tout deux dirigé la vie culturelle.

Cette même année, il reçoit de nouveau la croix de guerre. Aragon a toujours été, quoique l’on dise, un combattant. Tout les témoignages montrent que la peur de la mort n’a jamais été sa préoccupation première. C’était un chevalier au sens que donne le cycle du Graal a ce mot , toujours près a défendre l’Elue de leur cœur et a partir au combat si cela s’avère nécessaire.

En 1941, il renoue avec le PCF clandestin. Drieu la rochelle cesse la publication des « voyageurs de l’impériale » à la NRF. Aragon et Elsa sont arrêtés par les allemand sur la ligne de démarcation, ils seront emprisonnés a Tours. Ils sont finalement relâchés et vont s’installés a Nice.C’est l’époque de la résistance. Aragon, a l’instar d’Eluard, fait parti de ceux qui dans l’ombre ont résister a l’Allemagne Nazie. Pendant cette périodes naîtront les textes célèbrent comme les « yeux d’Elsa » ou « la rose et le réséda ».

Aragon sera un résistant actif, en 45 il suit De Gaulle dans son voyage en Alsace et en Lorraine. C’est aussi a ce moment qu’Elsa obtient le prix Goncourt pour son roman « le premier accroc coûte deux cent francs ». Les années après guerres sont liées a L’histoire du PCF. Jusqu’a la mort d’Elsa en 1970, Aragon ne publiera plus de grandes œuvres polémiques… Par contre, c’est pendant ces années là que naîtrons : « Le roman inachevé », son autobiographie poétique ; « Les Poètes », son histoire de la poésie, et surtout « Elsa » et « Le fou d’Elsa » deux textes dans dans la tradition de l’amour poétique et en même temps si novateur.

Après la mort de l’Aimée, Aragon continuera son œuvres a la foi poétique et politique mais sa détachera bien des fois du communisme « pur et dur » notamment en protestant contre la déchéance de nationalité du musicien Mstislav Rostropovitch ou en condamnant le trucage du suicide du fils de Nezval, le Poète Tchèque. Protestations qui lui valurent une forte mise en garde ses dirigeants du PCF, et surtout qui se traduisirent par une cessation du soutien financier au journal qu’il dirigeait depuis l’après guerre « Ce Soir ».

Source : www.chez.com/…//lyres/Aragon/biographieAragon.html

 

Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations | Commentaires fermés

5 Octobre – Ventes à Argenteuil (95)

Posté par Serge Bénard le 3 octobre 2010

pimg9500320101005001236.jpgpimg9500320101005001233.jpg

MARDI 5 OCTOBRE à 14 h

17-19, rue Denis Roy 

95100 Argenteuil

CONTACT

Tél. : 01.34.23.00.00

Fax : 01.39.61.34.77

Email :  accueil@argenteuilencheres.fr

Description : Livres anciens et modernes Reliures XVIIIE, XIXe et modernes Illustrations, Littérature, Beaux-Arts et dossiers judiciaires en tout debut de vente.

Argenteuil maison de vente - numéro d’agrément : 2008-646 – tva intra. : fr35502211113

Conditions de règlement : La vente est faite au comptant. les frais en sus des enchères s’élèvent à 14,352% pour les lots judiciaires et 17,94 %TTC pour les lots volontaires. Paiement par chèque (avec deux pièces d’identité), carte bancaire (à l’exception de l’American Express)

Conditions particulières : Cependant, l’étude ne sera en aucun cas tenue pour responsable pour toute erreur ou omission survenue à cette occasion. Possibilité d’enchérir par ordre d’achat ou par téléphone.

Publié dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Bibliophilie, imprimés anciens, incunables, Enchères, ventes, bibliothèques privées | Commentaires fermés

15 au 17 Octobre – 12ème Foire du livre – Le Breuil (71)

Posté par Serge Bénard le 3 octobre 2010

À moins de 40 km de Chalon et une grosse demi-heure par la nouvelle voix express (enfin terminée jusqu’au Creusot…).
Cela vaut le coup de faire le déplacement au Breuil pour la 12ème foire du Livre si l’on est amateur de lecture.

Et cette année le programme est particulièrement alléchant avec la présence de nombreux auteurs aux côtés de l’invité d’honneur Jorge Semprún.

En plus des conférences, débats, contes, rencontres avec les auteurs, on peut noter la soirée culturelle du samedi « Contes, poésie, chants, musique du Morvan et Spectacle-lecture : Le trajet d’une rivière » avec Anne CUNEO, écrivain (Suisse) et Patrick AYRTON (clavecin) professeur à l’Académie Royale de musique de La Haye, chef d’orchestre. Ce dernier est connu dans le chalonnais car il est également directeur artistique de l’association Ars Burgundiae.

Les 15-16-17 octobre – salle JB Dumay – Invité d’honneur : Jorge Semprún de l’académie Goncourt – Mémoires Du XXe Siècle.

Publié dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Entretiens, portraits, rencontres, interviews, Fêtes du livre, marchés, brocantes, braderies | Commentaires fermés

23 octobre – Journée d’étude sur le manuscrit enluminé offerte à Patricia Stirnemann

Posté par Serge Bénard le 3 octobre 2010

bnffr00599011venlvementdeuropethumbnail.jpeg

Enlèvement d’Europe (Paris, BNF, fr. 599, f. 11v)

Chargée de recherche à l’Institut de recherche et d’histoire des textes (CNRS), l’historienne de l’art Patricia Stirnemann est spécialiste des manuscrits enluminés du Moyen Âge. Un hommage scientifique et amical lui sera rendu le 23 octobre à l’occasion de ses soixante-cinq printemps.

Samedi, 23 Octobre à 9 h. Institut national d’histoire de l’art, Salle Vasari, 2, rue Vivienne – 75002 Paris

Organisateurs IRHT Claudia Rabel

Organisateurs  IRHT, Section des manuscrits enluminés et liturgiques, Claudia Rabel

Intervenants IRHT Jean-Baptiste Lebigue

Publié dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Anniversaires, fêtes, commémorations, Autographes, lettres, manuscrits, calligraphies, Bibliophilie, imprimés anciens, incunables, Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Journées, rencontres, événements, voyages | Commentaires fermés

Contrefaçon des Oeuvres diverses de Nicolas Boileau-Despréaux (1675)

Posté par Serge Bénard le 3 octobre 2010

Très rare contrefaçon hollandaise ou provinciale des Oeuvres diverses de Nicolas Boileau-Despréaux (1675)

boileau.jpg

Nicolas BOILEAU DESPRÉAUX

ŒUVRES DIVERSES DU SIEUR D *** AVEC LE TRAITÉ DU SUBLIME OU DU MERVEILLEUX DANS LE DISCOURS. Traduit du grec de Longin.

A Paris, chez Claude Barbin, 1675. [Province ou Hollande ?].

1 volume petit in-8 (16,5 x 11 cm) de (4)-80 ; (6)-69-(1) ; (24)-99 ; (13)-14 et 8 pages. Voir le détail de la pagination fautive et complexe ci-dessous et conforme à Émile Magne et sa bibliographie générale de Nicolas Boileau-Despréaux. Nombreux ornements gravés sur bois.

Reliure pleine basane brune de l’époque. Dos orné, tranches mouchetées. Quelques usures à la rele (quelques galeries de vers sur les plats et un coin, coins usés, carton d’un coin fragile, quelques écritures anciennes sur les contre-plats et gardes blanches, la dernière garde blanche manque, reliure solide et décorative, intérieur assez frais, quelques salissures et petites taches sans gravité, papier chiffon assez fin, pratiquement sans rousseurs

TRÈS RARE CONTREFAÇON HOLLANDAISE OU PROVINCIALE FAITE SUR LE TEXTE DE L’ÉDITION ORIGINALE COLLECTIVE IN-4°.

Émile Magne décrit parfaitement cette édition dans sa Bibliographie générale des Œuvres de Nicolas Boileau-Despréaux etc. (Paris, Giraud-Badin, 1929, 2 vol.), dans le premier volume sous le n°252. Notre exemplaire correspond en tous points à celui décrit par Magne, y compris les deux dernières pièces en pagination séparée (Épître à Monsieur de Guilleragues et Le Geay) qui ne se trouvent pas dans tous les exemplaires.

D’après l’étude des ornements de cette impression (bandeaux, culs-de-lampe, lettrines), il serait assez facile de retrouver le lieu exact d’impression. Le papier de qualité assez moyenne, bien qu’ici très bien conservé, semble indiquer une contrefaçon. La signature des cahiers et les réclames indiqueraient plutôt une impression de province (Rouen ? Lyon ?). Par ailleurs nous avons remarqué de nombreuses fautes typographiques concernant la pagination ou le texte même, qui dénoncent une édition peu correcte, faite rapidement et sans grands moyens.

Lire la suite :

http://livres-anciens-rares.blogspot.com/2010/10/tres-rare-contrefacon-hollandaise-ou.html

 

Publié dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables | Commentaires fermés

9 octobre – Rentrée du club-lecture de la médiathèque de Bourges

Posté par Serge Bénard le 3 octobre 2010

Samedi 9 octobre, à partir de 10 h 15, salle Jacques Prévert. Cette première séance de la rentrée sera l’occasion de se retrouver autour des livres, d’accueillir les nouveaux venus et pour Fabienne et Caroline d’annoncer leur choix de livres qui seront débattus à la prochaine séance. Sans oublier les coups de cœur à faire partager, les lectures de l’été,…

 

Donner l’envie de lire, de découvrir, d’échanger, c’est le pari que nous nous sommes fixés et qui manifestement vous convient. En témoigne votre participation que nous souhaitons aussi nombreuse et enthousiaste pour cette seconde édition !

 

Comment ça marche ?

 

Le club-lecture est animé par une équipe de six bibliothécaires qui proposent à tour de rôle, deux ouvrages à lire pour la séance suivante (soit généralement, cinq semaines plus tard).

 

Au programme de chaque séance

 

   Accueil du public autour d’un café, d’un jus de fruits…

 

   Débat sur les livres annoncés lors de la précédente séance.

 

   Présentation rapide des prochaines lectures.

 

   Echange des coups de cœur des lecteurs et des bibliothécaires.

 

Pas d’inscription pour y assister mais la carte d’abonné est obligatoire pour emprunter les livres.

 

Afin d’optimiser la rotation des ouvrages, nous demandons aux participants de les rendre assez rapidement. Ils sont mis à votre disposition à l’entrée de l’espace adultes (1er étage), mais compte-tenu de leur nombre réduit, nous vous conseillons de les réserver à l’accueil de l’espace adultes.

 

Des auteurs invités : après Marie-Sabine Roger, choisie l’an passé par les participants pour venir parler de son fameux roman La tête en friche, c’est Pierre Lagier le lauréat de l’édition 2010.

 

Lire la suite :

 

http://webmail1j.orange.fr/webmail/fr_FR/read.html?IDMSG=77975&FOLDER=SF_INBOX&ORIGIN=SYSTEM_FOLDER&SORTBY=1&PAGE_RETURN=1

 

 

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Clubs et comités de lecture | Commentaires fermés

Offres d’emploi du 3 octobre

Posté par Serge Bénard le 3 octobre 2010

Un(e) agent(e) de bibliothèque – Foulayronnes (47)
Posted: 02 Oct 2010 01:45 AM PDT
Agent / Agente de bibliothèque

VOUS ACCUEILLEZ ET RENSEIGNEZ LE PUBLIC SUR L’UTILISATION DES OUTILS ET SUPPORTS DOCUMENTAIRES.VOUS CLASSEZ ET ACTUALISEZ CE FONDS DOCUMENTAIRE.VOUS ENREGISTREZ ET ASSUREZ LE SUIVI DES PRETS.VOUS POURREZ AUSSI ETRE AMENE A ASSURER DES ANIMATIONS SUR PUBLICS SCOLAIRES ET PETITE ENFANCE.

Lieu de travail : 47 – FOULAYRONNES

Type de contrat : CONTRAT A DUREE DETERMINEE DE 6 MOIS

Nature d’offre : CONTRAT DE TRAVAIL

Expérience : SOUHAITEE DE 1 A 2 ANS EN BIBLIOTHEQUE

Permis : B – Véhicule léger Souhaité

Connaissances bureautiques

Traitement de texte : Utilisation normale

Qualification : Employé qualifié

Salaire indicatif : SELON GRILLE FONCTION PUBLIQUE

Durée hebdomadaire de travail : 35H00 HEBDO

Taille de l’entreprise : 20 A 49 SALARIES

Secteur d’activité : ADMINISTRATION PUBLIQ GENERALE

Si cette offre vous intéresse,

veuillez adresser votre CV et une lettre de motivation, en précisant le numéro de l’offre à :

MAIRIE FOULAYRONNES – Mme MME DULAURANS(SEC.GEN)

LE CAOULET

47510 FOULAYRONNES

A L’ATTENTION DE MME RASERA

Source : Pole Emploi, Numéro d’offre 525878V

Un(e) agent(e) de bibliothèque – Fargues-Saint-Hilaire (33)
Posted: 02 Oct 2010 01:36 AM PDT
Agent / Agente de bibliothèque

VOUS SECONDEZ LE RESPONSABLE DE LA BIBLIOTHEQUE : RANGEMENT, MISE A JOUR DES FICHIERS, ACCUEIL PRETS/RETOURS DES OUVRAGES. CONNAISSANCE WORD ET EXCEL. VERIFIEZ VOTRE ELIGIBILITE AU CUI-CAE AUPRES DE VOTRE POLE EMPLOI.

Lieu de travail : 33 – FARGUES-SAINT-HILAIRE

Type de contrat : CONTRAT A DUREE DETERMINEE DE 8 MOIS

Nature d’offre : CUI – CAE

Expérience : DEBUTANT ACCEPTE

Formation : Bac ou équivalent Littérature Exigé

Qualification : Employé qualifié

Salaire indicatif : HORAIRE 8,86 Euros (58,12 F)

Durée hebdomadaire de travail : 25H00 HEBDO

Taille de l’entreprise : 20 A 49 SALARIES

Secteur d’activité : ADMINISTRATION PUBLIQUE GENERALE

Postulez en ligne : http://www2.pole-emploi.fr/espacecandidat/nicola/AfficherOffreDepuisMail.do?reference=525970V

Source : Pole Emploi, Numéro d’offre 525970V

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Minh Tran Huy, prix Drouot 2010

Posté par Serge Bénard le 3 octobre 2010

 

274278567108mzzzzzzz.jpg

Le 4ème Prix Littéraire Drouot a été remis, mardi 28 septembre, à Minh Tran Huy pour son roman La double vie d’Anna Song (Actes Sud).Cet ouvrage avait déjà reçu le Prix des Lecteurs de la Ville de Deauville et le Prix Pelléas.

Le jury du Prix Littéraire Drouot rassemblait Georges Delettrez, président de Drouot Holding, Philippe Colin-Olivier, romancier et cofondateur du prix Drouot, Gilone de Clermont-Tonnerre, Agnès Deray, Céline Lefranc, Valérie Wertheimer, Paul Amar, Patrick de Bayser, Patrick de Carolis, Jean-Bernard Hebey, William Irigoyen, Antoine Laurain et Raphaël Sorin.

Publié dans Prix, récompenses, palmarès, célébrations, hommages, mé | Commentaires fermés

12
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar