Accueil Numérique Ardoises, tablettes, eReaders, lecteurs ebooks, liseuse Autour de l’ePub et du livre numérique conçu comme une application

Autour de l’ePub et du livre numérique conçu comme une application

Commentaires fermés
0
6

Par JiF

Frédéric Kaplan, chercheur en intelligence artificielle, a pris récemment position pour déplorer l’adoption du format ePub par le monde de l’édition.. Suite aux nombreuses réactions, il a précisé sa position sur son blog. Selon lui, l’avenir du livre numérique serait à chercher du côté du livre application. Tout comme Aldus, je ne suis pas vraiment convaincu.

L’ePub repose sur les formats du web. Or la place que prend aujourd’hui le web dans la publication en temps réel (journalisme, recherche scientifique, littérature, cuisine…) impose tout simplement un format « final » héritier des mêmes standards. La bande dessinée en particulier a sans doute grand intérêt à se pencher sur ce format plutôt que sur les applications en formats propriétaires.

L’ePub suffit dans la majorité des cas

Dans le champ de l’édition numérique, le livre-application me semble promis à un périmètre comparable à celui qu’occupent les livres « animés » (rabats, matières, tirettes, etc…) qui peuplent le rayon des livres pour enfants de nos libraires. Tout comme les superbes livres dont mon fiston se délecte, le livre-application coûte plus cher à produire et exige des auteurs une autre manière de concevoir l’écriture. La majorité de la production restera sans doute longtemps soluble dans un format léger tel que l’ePub.

L’ePub offre d’ailleurs un potentiel déjà suffisamment étendu par rapport au livre imprimé pour qu’une bonne partie des livres-applications puissent y trouver une place. C’est un autre écueil de l’affirmation de Kaplan : l’ePub n’est qu’un format de fichier « final », tandis que le livre-application est un concept plus large. On peut tout à fait souscrire à sa vision d’un livre devenu logiciel, tout en voyant dans ePub le format final de ce type d’applications. L’ePub s’appuie sur les formats en vigueur sur le web. Or ces formats permettent déjà de proposer des applications qui rivalisent avec les logiciels traditionnels (bureautique avec Google Docs, édition d’image avec Aviary…). Si de nombreux utilisateurs peuvent s’accommoder d’un système d’exploitation basé sur un navigateur web (Chrome OS, Jolicloud), alors la plupart des livres de demain (y compris des livres-applications) peuvent sans doute exister dans un format qui se base sur les standards en vigueur sur le web.

Lire la suite :

http://julien.falgas.fr/post/2010/09/26/Debat-autour-de-l-ePub-et-du-livre-numerique-concu-comme-une-application

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Ardoises, tablettes, eReaders, lecteurs ebooks, liseuse
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Offres d’emploi du 16 juin – Bibliothèques

Un(e) responsable de médiathèque – Montrevel-en-Bresse (01) de karuk2011 Responsable de mé…