Accueil Librairies, libraires Grandes surfaces spécialisées (culture/livre), clubs Enjeux actuels de la librairie – La situation de l’Ile-de-France

Enjeux actuels de la librairie – La situation de l’Ile-de-France

Commentaires fermés
0
3

L’observation de la situation en Ile-de-France donne à voir un territoire qui accueille l’ensemble des types d’offres selon une répartition géographique très inégale. Si l’on ne considère que les points de vente de livres réalisant au moins la moitié de leur chiffre d’affaires en livres, Paris, à la fois capitale régionale et nationale concentre plus de magasins que tous les autres départements réunis. Un effet redoublé par le centralisme culturel qui ne diminue que lentement. Ensuite, les départements qui en accueillent le plus sont ceux dont la population en général ou quelques villes phares, comptent le plus grand nombre de diplômés et de personnes appartenant à la classe moyenne cultivée et à la classe supérieure. Dans l’ordre décroissant les Hauts-de-Seine, le Val-de-Marne et les Yvelines ; puis la Seine-et-Marne et l’Essonne ; enfin le Val d’Oise et la Seine-Saint-Denis qui sont respectivement un département assez largement rural et un département encore fortement populaire. Ce dernier connaît cependant une progression d’une fraction de la classe moyenne diplômée exclue de Paris depuis une trentaine d’années. C’est d’ailleurs à Montreuil, en 1981, que s’est ouvert la première librairie indépendante de Seine-Saint-Denis.

Les villes nouvelles, quant à elles, connaissent des situations très diverses, dépendant de l’engagement de personnalités fortes en l’absence de toute tradition d’implantation culturelle. À l’opposé, des villes à l’ancrage historique plus marqué (Versailles, Vincennes, Mantes-la-Jolie, Fontainebleau ou Melun, pour ne citer qu’elles) sont dotées de librairies indépendantes, fréquentées par un lectorat cultivé depuis fort longtemps.

Typologie des points de vente de livres

Mais le livre n’est pas seulement présent dans des librairies indépendantes ou non, et dans des grandes surfaces culturelles (appartenant à des chaînes de tailles très différentes) réalisant plus de 50 % de leur chiffre d’affaires avec les livres. On le trouve aussi dans les magasins multiproduits, des Relay, certaines maisons de la presse et autres magasins (bricolage, jardinage, sports, etc.,) présentant des livres comme produits accessoires. Ces magasins s’adressent à une clientèle plus populaire que les autres points de vente. En 2003, 42 librairies indépendantes et grandes surfaces culturelles étaient recensés en Seine-Saint-Denis pour 98 magasins généralistes (multiproduits, Relay, etc …)

Lire la suite :

http://www.lemotif.fr/fr/ressources-professionnelles/droit-gestion-fiscalite/reprendre-ou-creer-une-librairie/

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Grandes surfaces spécialisées (culture/livre), clubs
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Le prix Vanille, récompense littéraire dans l’océan Indien

Autrefois intitulé le prix de la Réunion des livres, le prix littéraire institué par l&rsq…