Lecture : attention, profondeur et matérialité

Posté par Serge Bénard le 23 août 2010

Par Hubert Guillaud

Via Teleread, je découvre le passionnant un article de First Monday d’avril dernier signé du sociologue et professeur en communication norvégien, Terje Hillesund (Twitter), sur le rapport de la matérialité à la lecture. Via des interviews qualitatives menées auprès de quelques étudiants et professeurs d’université, l’étude confirme (voir les articles de Ziming Liu Reading behavior in the digital environment) que les chercheurs utilisent la lecture à l’ordinateur pour naviguer et écrémer, en ayant une lecture fragmentée et discontinue, alors que la lecture concentrée est faite sur le papier, notamment pour les lectures longues. Mais, alors que la lecture de romans est souvent continue, du début à la fin, la lecture réflexive (pour l’étude), elle, est souvent discontinue, quel que soit son support. Les scientifiques ont tendance à lire un article ou un livre scientifique par partie, dans le désordre, utilisant leurs doigts et leurs mains pour naviguer, soulignant et annotant, la lecture étant en relation avec leur propre écriture. “Sans sous-estimer les aspects cognitifs de la lecture, telles que le décodage et la compréhension, l’étude met l’accent sur la relation entre la lecture et de matérialité. Une base beaucoup plus ignorée de la lecture est la manipulation physique de lecture, et cette étude indique que des moyens de lecture sont en partie conditionnés par les technologies de texte.”

À sa première lecture, il y a quelques mois, cet article m’avait particulièrement énervé. J’avais d’ailleurs préparé un article – que je n’avais pas publié, car pas terminé – visant à prendre le contre-point des arguments avancés par Terje Hillesund, car je trouvais qu’il mélangeait dans son étude un peu tous les processus de lectures : lectures web, lectures de livres et de livres numériques, prélectures, repérages, recherches et lectures… En le redécouvrant, 3 mois plus tard, la déconnexion de l’été passé, je lui trouve plus de qualités que de défauts, notamment parce qu’il essaye de faire des distinguos intéressants. Essayons de le parcourir un peu dans le détail.

Lire la suite :

http://lafeuille.blog.lemonde.fr/

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar