La chaîne des livres

Posté par Serge Bénard le 23 août 2010


Partir des usagers ou partir des documents ? La nouvelle bibliothèque privilégie sans hésiter le premier terme. Mais comment le mettre en œuvre ? L’ouverture récente de la médiathèque Marguerite Duras a donné l’occasion de fournir une illustration exemplaire.

Une partie des collections de l’ancienne bibliothèque a rejoint la nouvelle médiathèque par l’intermédiaire d’une chaîne humaine de 350 mètres. Il faut voir ainsi ces livres qui remontent la rue en passant de mains en mains…file:///(http///www.dailymotion.com/video/xdo9jl_la-grande-migration-des-livres_news). Ce sont les habitants du quartier qui se sont mobilisés en grand nombre et dans leur diversité. Une occasion leur est offerte de s’approprier ce nouvel équipement qui ne leur tombe pas du ciel.

Symboliquement, par leur participation au déménagement des collections, ils auront apporté leur contribution à la naissance de ce bien commun. Le personnel les y aura invités marquant en cela son accord pour ne pas se montrer propriétaire jaloux d’un stock qu’il consentirait à prêter. Le succès de cette manifestation illustre une réelle disponibilité de nos contemporains pour s’intéresser à la bibliothèque quand celle-ci les implique dans le cadre d’un événement festif (une fanfare brésilienne accompagnait la migration des livres). Ils apprécient ce moment collectif, cette occasion d’un rassemblement, de la formation d’une collectivité locale qui dépasse leur existence individuelle. Chacun choisit de prendre part à un événement qui fait exister cette collectivité.

Lire la suite :

http://www.livreshebdo.fr/weblog/du-cote-des-lecteurs—23/555.aspx

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar