Accueil Actualité - Événement Étude : Librairies et bibliothèques, comment travailler ensemble ?

Étude : Librairies et bibliothèques, comment travailler ensemble ?

1
0
2


Étude sur l’accès des librairies aux marchés d’achats de livres des bibliothèques, rendue publique dans quelques heures…   

Par Nicolas Gary

Exclusif : Ce 19 août, les résultats d’une enquête portant sur les commandes publiques de livres et la vente par les librairies sera dévoilée par le ministère de la Culture.

Étude sur l’accès des librairies aux marchés d’achats de livres des bibliothèques, de son petit nom, entend brosser le tableau des avancées permises par la loi de 2003, concernant le droit de prêt et modifiant la loi Lang de 1981. (voir le texte)

La loi Lang revisitée en faveur des librairies

Petit retour historique : la loi Lang ne prévoyait en effet pas de plafond aux remises effectuées par les vendeurs dont les clients sont les bibliothèques de prêt. Un libraire pouvait alors proposer la remise qu’il souhaitait, mais ne parvenait pas à atteindre celles proposées par les grossistes sans se retrouver déficitaires.

Si le libraire parvenait à offrir 23 % maximum, les grossistes de leur côté offraient plutôt de 26 %. Une concurrence intenable pour la librairie. Or, à compter de la loi du 18 juin 2003, « relative à la rémunération au titre du prêt en bibliothèque et renforçant la protection sociale des auteurs », la donne change.

Lire la suite :

http://www.actualitte.com/actualite/20934-droit-pret-librairie-bibliotheque-enquete.htm

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Filière L

    Ouverture du site bovarynet.com

    5 janvier 2013 Bonjour aux amateurs de Filière Livre ! Vous pouvez aussi trouver mille cho…
Charger d'autres écrits dans Actualité - Événement

Un commentaire

  1. Mario Torres

    20 août, 2010 à 11:30

    Ingrid Betancourt, ce qu’elle n’a pas dit !
    Une famille Colombienne dans les rouages de la politique française
    Les Français voient la Colombie et ses habitants à travers le prisme qu’Ingrid Betancourt a eu l’audace d’imposer par son livre « La Rage au Cœur » et à travers les différentes émissions auxquelles elle a participé. Sa famille et les comités Ingrid Betancourt ont amplifié le message et les médias ont suivi sans oser s’écarter de cette vision. Cette vision correspondait parfaitement à l’idée de liberté pour laquelle les Français se sont battus. Les médias n’ont pas osé vérifier si ce qu’Ingrid racontait correspondait à la réalité. Elle, avec son air fragile, parlant parfaitement le français, a compris comment rédiger son livre pour les émouvoir. Eux qui ont toujours rêvé d’une héroïne, d’une femme demi-déesse, sont tombés sous son charme. Ingrid montre qu’elle s’est battue seule contre le monstre colombien à multiples têtes : la corruption, la drogue, les gouvernements, la mafia… une femme hyper menacée qui devait se déplacer avec des gardes de corps. Les Français se sont émus de l’honnêteté qu’elle dégageait sur les plateaux de télévision.
    Sans sa séquestration, Ingrid serait passée inaperçue, son livre aurait été oublié rapidement. Peu à peu, de femme fragile, elle est devenu héroïne. Sa libération a constitué une « affaire d’Etat » pour le gouvernement de Chirac et celui de Sarkozy. Pour ce dernier, la libération d’Ingrid était une affaire de « vie ou de mort », une priorité, presque la priorité des priorités, qui devait passer devant toutes les affaires de la France.
    Au point de vue politique, économique et social, la séquestration d’Ingrid a été fatale pour la Colombie. Ses relations avec l’Europe ont été perturbées.
    A la parution des livres « Out of Captivity » des trois Américains et « La Captive » de Clara Rojas, les gens doutent du traitement peu élogieux fait à l’égard de l’Icône français. On se rend compte que l’histoire d’Ingrid a commencé en France seulement à la parution de son livre en février 2001. De sa vraie vie politique ou de son caractère, les gens connaissent peu ou rien. Les auteurs français qui ont écrit des livres sur elle se montrent réticents à croire qu’elle ait un côté sombre. Ils n’aiment pas que l’on casse l’image qu’ils ont construite.
    L’auteur a consulté plus de 4.000 documents et a décortiqué pas à pas la vie politique d’Ingrid Betancourt, sa séquestration et sa libération. Il montre les implications politiques de la France pour sauver une femme colombienne et l’ingérence de sa famille dans les affaires de ce pays.
    http://www.hermes-editorial.com
    info@hermes-editorial.com
    ISBN : 978-2-9600889-0-8

Consulter aussi

49e anniversaire de la mort de Jean Amrouche

Jean Amrouche, de son nom complet Jean El-Mouhouv Amrouche, est né le 6 février 19061 à Ig…