Amazon est-il dangereux pour nos libraires ?

Posté par Serge Bénard le 19 août 2010

Le champion mondial de l’e-commerce dessert notre marché notamment via sa filiale française. Les livres y sont souvent moins chers qu’à la librairie du coin et représentent une part non négligeable des ventes pour certains éditeurs.

Depuis l’an dernier, Amazon est devenu un concurrent redoutable pour les librairies et les magasins de disques et de DVD. L’entreprise américaine a lancé en 2009 une discrète offensive sur le marché belge, en supprimant les frais de port pour les achats au-dessus de 20 euros, au départ des sites français et allemand. Un accord a été conclu avec la poste belge, qui assure l’acheminement des colis dans un délai plutôt bref – de deux à trois jours, lorsque la marchandise est de stock.

Cela place Amazon dans une position très concurrentielle. En particulier pour les livres, qui sont souvent moins chers sur son site français qu’à la librairie du coin. Voici deux exemples pris au hasard, dans une grande librairie bruxelloise : le livre Staline – La cour du tsar rouge, de Simon Sebag Montefiore (éditions des Syrtes), est vendu au prix de 31,65 euros en librairie et à 28,02 euros par Amazon.fr, livraison comprise. Le Dictionnaire amoureux de l’Espagne, de Michel del Castillo, édité par Plon, est affiché à 24,35 euros en librairie et à 20,90 euros sur Amazon.fr. Pour les CD et les DVD, l’écart est moins systématique.

Lire la suite :

http://trends.rnews.be/fr/economie/actualite/high-tech/amazon-est-il-dangereux-pour-nos-libraires/article-1194797586025.htm

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar