• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 23 juillet 2010

Propriété intellectuelle et handicap : Montpellier se renforce

Posté par Serge Bénard le 23 juillet 2010

Par Eddie

Tous les bibliothécaires le savent : La loi 2006-961 du 1er août 2006 relative au droit d’auteur et aux droits voisins dans la société de l’information, loi dite DADVSI, a introduit au bénéfice des personnes handicapées une exception au droit des auteurs de s’opposer à la reproduction et à la  représentation de leurs œuvres.

S’adressant aux organismes effectuant des éditions adaptées aux personnes en situation de handicap, cette exception leur permet de :

- reproduire des œuvres, sans avoir à négocier des autorisations auprès des ayants droit ;

- demander les fichiers numériques des œuvres dont la date de dépôt légal est inférieure à deux ans,

en vue de réaliser et communiquer des éditions adaptées aux publics handicapés.

Seuls les organismes d’adaptation ayant obtenu l’agrément peuvent bénéficier de cette exception au droit d’auteur et c’est par leur intermédiaire que le public handicapé bénéficie d’une consultation strictement personnelle des œuvres adaptées. 

La BnF est chargée par le décret n° 2009-131 du 6 février 2009 de permettre le transfert des fichiers numériques entre les éditeurs et les organismes agréés et pour répondre à cette mission, elle met en service la Plateforme sécurisée de Transfert des Ouvrages Numériques (PLATON).

Depuis le 17 juin 2010, la Médiathèque centrale d’Agglomération Émile Zola est aussi inscrite sur la liste des établissements habilités à bénéficier de l’exception au code de la propriété intellectuelle en faveur des personnes handicapées.

La médiathèque peut donc désormais numériser vocalement, ou en braille, des textes qui ne sont pas libres de droit et conserver tous les textes imprimés, mais uniquement pour l’usage des personnes non, ou mal-voyantes.

Un agrément de second niveau sera demandé pour que la médiathèque soit dépositaire de fichiers issus des éditeurs. (La loi prévoit deux niveaux d’agrément : – l’agrément simple permet de reproduire des œuvres librement et sans contrepartie financière sur des supports adaptés aux personnes handicapées, sans demander l’autorisation des ayants droits. – le deuxième niveau d’agrément permet d’obtenir en outre les fichiers numériques ayant servi à l’impression des œuvres. )

La médiathèque de Montpellier Agglomération est très investie sur le handicap (partenariat avec l’INJA (Institut National des Jeunes Aveugles) et avec Homère, un service dédié spécialement destiné aux personnes non-voyantes et mal voyantes, qui mène des actions au niveau de son réseau.

Elle est aussi signataire d’une convention de partenariat avec la Bibliothèque Publique d’Information (BPI) pour améliorer l’accès des non et mal-voyants à l’information et la culture en mettant en commun les moyens des signataires de la convention : Les travaux s’appuient sur 4 thèmes :

- participation à une banque de données de l’Edition Adaptée,

- signalement dans les catalogues des documents électroniques accessibles aux déficients visuels,

- alimentation d’une bibliothèque numérique accessible,

- diffusion de livres sonores.

Source :

http://www.bibliofrance.org/index.php?option=com_content&view=article&id=1070:la-mediatheque-centrale-de-lagglomeration-de-montpellier-renforce-et-amplifie-laction-en-faveur-des-personnes-mal-voyantes&catid=63:articles-de-bibliofrance&Itemid=39

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Droit d'auteur, propriété intellectuelle, plagiat, pira | Commentaires fermés

Qu’apportent les Digital Humanities ?

Posté par Serge Bénard le 23 juillet 2010

manifestefrflickr1279630275.jpeg

Trois mois après l’annonce par Google du lancement d’un programme d’étude autour des contenus proposés par Google Books, Google vient de rendre publique les projets lauréats et annonce son implication dans les Digital Humanities (Humanités numériques) : “Presque depuis que les ordinateurs ont été inventés, les gens ont imaginé de les utiliser pour exposer les interconnexions de la connaissance du monde”, explique Google. Aujourd’hui, avec 12 millions de livres numérisés dans plus de 400 langues (soit 5 milliards de pages), la “numérisation n’est que le point de départ”, estime Jon Orwant de Google Books. En effet, il faut maintenant voir ce qu’on peut extraire de cette masse de connaissance. C’est ce que commencent à faire les chercheurs en sciences humaines autour du mouvement des Digital Humanities, consistant à appliquer des techniques de recherche quantitative pour répondre aux questions qui nécessitent l’examen de milliers ou de millions de livres. Pouvons-nous caractériser la société victorienne en analysant le vocabulaire de sa production écrite et pas seulement depuis celle de quelques écrivains de premier plan ? Peut-on mieux faire ressortir les différences de traduction autour d’une même oeuvre ? Et Google d’annoncer le financement sur deux ans, pour un montant de presque un million de dollars, de plusieurs projets de recherche dans le domaine (suite à l’appel à projet lancé il y a 3 mois). Les lauréats vont recevoir également des outils, de la technologie et de l’expertise de Google, ainsi qu’un accès au corpus de livres qu’ils souhaitent.

 

Pour lire l’article complet, rejoignez :

http://lafeuille.blog.lemonde.fr/2010/07/22/quapportent-les-digital-humanities/`

Publié dans Numérique | Commentaires fermés

À la recherche de librairies indépendantes : Hatchards

Posté par Serge Bénard le 23 juillet 2010

alarecherchedelibrairiesindpendantes10.jpeg

Par Ogresse

Fournisseur officiel de la famille royale depuis des lustres (elle a été fondée en 1797), Hatchards est sans aucun doute la librairie la plus chic et la mieux pourvue de tout le Royaume Uni.

Malgré sa géographie (l’affreux Piccadilly), l’atmosphère y est feutrée et peuplée ici et là, d‘un salon à l‘autre, de vieux messieurs aisés des quartiers de Pall Mall et Mayfair.

Une librairie qui aurait pu être intimidante mais qui ne l’est pas du tout. Ses quatre étages sont reliés par un superbe escalier. Les libraires sont attentifs et incroyablement bien informés. Un plaisir pour les amoureux du livre en tout genre.

Deux petites failles pourtant (eh oui, je suis comme ça !), le rayon des BD et des graphic novels est quasi inexistant et les étages supérieurs sont d’une chaleur parfois tropicale.

Hatchards

187 Piccadilly

London – W1J 9LE

Publié dans Librairies, libraires | Commentaires fermés

Atlas de Blaeu : un cartouche politique

Posté par Serge Bénard le 23 juillet 2010

blaeu.jpeg

Par Interfaces/fonds anciens BU Lyon

 

À partir de 1635, Willem Jansz Blaeu (1571-1638), célèbre cartographe et éditeur néerlandais, publie Theatrum Orbis Terrarum. Cet atlas de toutes les parties du monde connu resta un modèle de cartographie pendant plus d’un siècle. Il était composé de 600 cartes coloriées à la main après impression, ce qui en faisait un ouvrage coûteux. Il fut traduit en plusieurs langues, en particulier en français sous le titre Le Theatre du monde.

« Danubius, fluvius europae maximus, a fontibus ad ostia, cum omnibus fluminibus, ab utroque latere, in illum defluentibus » : le Danube, le plus grand fleuve d’Europe, de la source à l’embouchure avec tous les fleuves qui s’y jettent des deux côtés. Carte n° 45

La BIU possède quatre volumes de cet atlas. Les cartes sont toutes remarquables mais celle du Danube retient particulièrement l’attention. Elle montre toutes les régions traversées par le fleuve alors que les cartes donnent généralement à voir un seul pays. De plus, alors que le plus souvent, les toponymes sont entourés de figures conventionnelles de divinités et d’abondances, le cartouche est ici encadré de portraits réalistes. Il s’agit probablement d’une mise en scène du conflit entre Charles-Quint et Soliman le Magnifique (début du XVIe  s.). A gauche, l’Empire des Habsbourg symbolisé par l’aigle noir à deux têtes. A droite, l’Empire Ottoman.

C’est une représentation symbolique des pays de source et d’embouchure du fleuve. Le Danube se forme dans le Saint Empire romain germanique et se jette dans le delta de la Mer Noire, en Moldavie… sous domination ottomane depuis le début du XVIe siècle. Cette domination est présentée comme une menace pour la chrétienté (le Turc foule un crucifix), transformant le fleuve en un enjeu politique. Soliman avait tenté à plusieurs reprises de conquérir la région du Danube (Hongrie, Autriche…), avec l’aide de François Ier.  Or qu’aperçoit-on sous les pieds du sultan ? Une salamandre, emblème du roi de France. Le musée de la Renaissance d’Ecouen a d’ailleurs accueilli jusqu’au 15 février 2010 une exposition consacrée à « François Ier et Soliman le Magnifique » : http://www.musee-renaissance.fr/index2.html

Publié dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables, Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs | Commentaires fermés

Une des librairies Sanlian ferme ses portes à Guangzhou (Chine)

Posté par Serge Bénard le 23 juillet 2010

Avec plus de 60 ans d’existence, les librairies Sanlian sont devenues une institution en Chine. Pourtant l’une des enseignes à Guangzhou va devoir fermer ses portes le mois prochain, car le loyer ne plus être payé. Nombreux sont les clients fidèles qui vont la regretter. 

C’est la 1ère librairie Sanlian à Guangzhou. Après 16 ans d’activité, ses responsables ont dû annoncer sa fermeture, qui aura lieu avant la fin de ce mois. Ce jeune client est un habitué de la librairie depuis le lycée. Il est vraiment dommage, selon lui, que sa librairie favorite doive disparaître.

Pour lire l’article, rejoignez :

http://french.peopledaily.com.cn/Culture/7078345.html

Publié dans Librairies, libraires | Commentaires fermés

La guérilla culturelle selon les bibliothèques américaines

Posté par Serge Bénard le 23 juillet 2010

Par Esperluette

 

Bien que la chaîne locale de la Fox à Chicago prétende que les bibliothécaires ne sont pas nécessaires à la communauté et que les bibliothèques municipales représentent un gaspillage pour les fonds publics, les américains continuent de s’insurger contre les restrictions budgétaires. Les bibliothécaires, qui semblent avoir conservé leur sens de l’humour (et du glamour), ont trouvé le moyen d’attirer l’attention de leurs concitoyens grâce à une série de vidéos parodiques circulant sur le web.

 

En mai dernier, après l’annonce d’une baisse budgétaire de 37 millions de dollars, le réseau des Bibliothèques de New-York a lancé une campagne intitulée Don’t Close the Book (Ne fermez pas le livre). Il s’agissait de sensibiliser les usagers aux faits que ces restrictions économiques entraîneraient la fermeture d’une dizaine d’établissements et le renvoi de 700 salariés. Parallèlement, la New York Public Library a recruté une troupe de comédiens de rue appelée Improv Everywhere. Leur mission ? Un remake de la scène d’ouverture du film Ghostbusters. C’est ainsi que les New-Yorkais ont vu débouler trois chasseurs de fantômes dans la salle de lecture centenaire de la bibliothèque.

 

Pour lire l’article, rejoignez :

http://lecture.cafeduweb.com/lire/11937-guerilla-culturelle-selon-les-bibliotheques-americaines.html

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Radio/Télé - Voir et/ou entendre | Commentaires fermés

Bibliothèques virtuelles et bibliothèque nationale de Serbie

Posté par Serge Bénard le 23 juillet 2010

1.jpeg

La bibliothèque nationale de Serbie est inclue depuis quelques années au réseau mondial des utilisateurs par le projet de la Bibliothèque digitale, et quand il s’agit des services on-line, elle représente le leader en région.  « Sa mise en réseau se voit dans ces projets-la Bibliothèque virtuelle de Serbie, ou KOBSON », fait savoir pour Radio Serbie internationale le directeur-adjoint et responsable du secteur de cette bibliothèque Vesna Stevanovic.

Par Milena Gluvacevic.

 

La Bibliothèque virtuelle de Serbie représente le projet de la construction du système informatique de bibliothèque et de la coordination des catalogues en Serbie. Durant 2003, il était établi à Catalogue mutuel de Serbie des catalogues locaux des 4 plus grandes bibliothèques en Serbie, à savoir de la Bibliothèque nationale de Serbie, de la Bibliothèque de Matica Srpska, de la Bibliothèque universitaire « Svetozar Markovic » à Belgrade et de l’Institut yougoslave des bibliographies et des informations. Aujourd’hui, le système du Catalogue mutuel comprend environ 140 bibliothèques en Serbie et environ 2,3 millions d’écritures bibliographiques se trouvent dans la base », fait savoir Vesna Stevanovic. La Bibliothèque nationale de Serbie a établi en 2001 la Consortium des bibliothèques de Serbie pour l’acquisition unifiée des magasines étrangers on-line et la base des données (KOBSON) ayant pour but d’établir une approche plus rapide et plus facile aux magasines scientifique étrangers et aux bases des données.

 

Pour lire l’article, rejoignez :

http://glassrbije.org/F/index.php?option=com_content&task=view&id=12190&Itemid=29

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Numérique | Commentaires fermés

Aujourd’hui 31e anniversaire de la mort de Joseph Kessel

Posté par Serge Bénard le 23 juillet 2010

Né le 10 février 1898, Clara, Entre Ríos, Argentine  et décédé le 23 juillet 1979, Avernes, Val-d’Oise, à l’âge de 81 ans) Joseph Kessel est un aventurier, journaliste et romancier français. Membre de l’Académie française (1962-1979)

dcouvrezlabiographiedejosephkessel.jpeg

Extrait de sa bibliographie

L’Équipage, Les Captifs, Belle de jour, Mermoz, L’Armée des ombres, Le Chant des partisans, Les Cavaliers.

Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations | Commentaires fermés

Narbonne (11) – L’histoire passionnante d’un manuscrit exceptionnel

Posté par Serge Bénard le 23 juillet 2010

lhistoirepassionnantedunmanuscritexceptionnel.jpeg

 © J.L

Un manuscrit, traduit au XIIe siècle, un temps disparu, et aujourd’hui possession de l’Université de Montpellier est prêté au Musée de la Ville pour quelques jours. Jeudi, la Commission archéologique a fait toute la lumière sur cet objet inestimable.

Abulcassis fut l’un des plus grands chirurgiens arabes. A la fin du Xe siècle, début du XIe siècle, il a oeuvré à Cordoue, la capitale de l’Espagne musulmane, et s’est imposé comme le grand maître de la chirurgie hispano arabe. Homme dévoué, il recevait des patients et des étudiants venus de toute l’Europe et du reste du monde islamique. C’est en plongeant au coeur de la rivalité grandissante entre Bagdad l’Abbasside et Cordoue l’Omeyade que Jacques Michaud, le président de la Commission archéologique a replacé le manuscrit dans son contexte.

 Pour lire l’article, rejoignez :

http://www.lindependant.com/articles/2010-07-18/l-histoire-passionnante-d-un-manuscrit-exceptionnel-217122.php

Publié dans Autographes, lettres, manuscrits, calligraphies, Bibliophilie, imprimés anciens, incunables, Enseignement, séminaire, conférences, formation, atelie, Festivals, galas, spectacles, expositions, musées | Commentaires fermés

La librairie Espace Noûn meurt dans le silence des étoiles

Posté par Serge Bénard le 23 juillet 2010

12989035083.jpg

Après avoir irradié sur la scène culturelle algéroise

Par Mohamed Bouhamidi

L’Espace Noûn va fermer ses portes. La mort annoncée de cette expérience unique de librairie s’accomplit dans le silence des agonies solitaires. Et comme pour les morts acceptées, il ne s’agit plus que des derniers gestes qui mettent de l’ordre dans les affaires des défunts : ne rien oublier de rendre avant de refermer la porte et la tombe sur le rêve. Mais le projet de librairie Espace Noûn relève-t-il de l’ordre du rêve ou bien d’une autre projection ? Revenons à l’essentiel de ce projet. Le 4 ou le 5 janvier 2006, Nacera Saïdi et Tahar Arezki invitent les amoureux des livres et des arts à rencontrer, dans leur toute nouvelle librairie, Boudjemaa Karèche l’ancien directeur de la Cinémathèque algérienne. Ce signe pèsera-t-il sur le destin de leur librairie ? Pour ceux qui ne le savent pas, 
Boudjemaa Karèche a fait de la Cinémathèque algérienne un haut lieu de la culture cinématographique, un épicentre des échanges internationaux en matière de cinéma.

Pour lire l’article, rejoignez :

http://www.latribune-online.com/suplements/culturel/37528.html

Publié dans Censure, autodafés, emprisonnements, crimes, exils, Librairies, libraires | Commentaires fermés

12
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar