• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 2 juillet 2010

Simone Veil, lauréate du prix allemand Heinrich Heine 2010

Posté par Serge Bénard le 2 juillet 2010

 

 L’académicienne française Simone Veil va recevoir le prix allemand Heinrich Heine 2010 pour son oeuvre politique et culturelle en faveur de l’Europe, a annoncé vendredi la ville de Düsseldorf (ouest) qui décerne cette récompense. Mme Veil, 82 ans, dont le nom est associé à la cause des femmes, à la mémoire de la Shoah et à la construction européenne, « a oeuvré en faveur des droits de l’homme et de la compréhension des peuples » et a « contribué à apporter une âme à l’Europe », explique la ville sur son site internet. Le prix, attribué à des personnalités du monde des lettres et créé en 1972 en hommage au 175e anniversaire de la naissance du poète allemand Heinrich Heine, lui sera remis en décembre. Doté de 50.000 euros, il compte parmi les récompenses littéraires les plus importantes du pays.

Publié dans Actualité - Événement, Prix, récompenses, palmarès, célébrations, hommages, mé | Commentaires fermés

232e anniversaire de la mort de Jean-Jacques Rousseau

Posté par Serge Bénard le 2 juillet 2010

Décédé le 2 juillet 1778 (à l’âge de 66 ans),  cet écrivain et philosophe français était  né à Genève le 28 juin 1712 dans une famille calviniste. Jean-Jacques Rousseau, orphelin de mère, est abandonné par son père à l’âge de 10 ans et élevé par son oncle. Son éducation se fait au gré de ses fugues, de ses errances à pied, et de ses rencontres, en particulier Mme de Warens. Sa maîtresse et bienfaitrice qui influencera son œuvre s’attache à parfaire son éducation et le contraint à se convertir au catholicisme. En 1741, Jean-Jacques Rousseau devient précepteur des enfants de Mme de Mably à Lyon. Passionné de musique, il élabore un système de notation musicale qui ne rencontre pas le succès espéré à Paris. Après un séjour à Venise, il retourne à Paris et se lie d’amitié avec Diderot qui lui demande d’écrire des articles sur la musique pour l’Encyclopédie. Jean-Jacques Rousseau vit en ménage avec Thérèse Levasseur, modeste servante, avec laquelle il a cinq enfants. Ne pouvant les élevés correctement, il les confie aux Enfants-trouvés, ce que lui reprocheront plus tard ses ennemis.

imgres.jpeg

Bibliographie

Discours sur les sciences et les arts (1750),

Le Devin du village (Opéra, 1752),

Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes (1755),

Discours sur l’économie politique (1755),

Lettre à d’Alembert sur les spectacles (1758),

Julie ou la Nouvelle Héloïse (roman, 1761),

Du contrat social (1762),

L’Émile ou De l’éducation (1762),

Lettres écrites de la montagne (1764),

Les Confessions (1665-1770, publié en 1782),

Pygmalion (1770),

Rousseau, juge de Jean-Jacques ou Dialogues (1772-1776 publié en 1780),

Les Rêveries du promeneur solitaire (1776-1778, publié en 1782).

Source : atheisme.free.fr/…/e.free.fr/Biographies/Rousseau.htm

Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations | Commentaires fermés

444e anniversaire de la mort de Nostradamus

Posté par Serge Bénard le 2 juillet 2010

Michel de Nostredame, dit Nostradamus, né le 14 décembre 1503 à Saint-Rémy-de-Provence, et mort le 2 juillet 1566, est un apothicaire français (on dirait en français moderne : pharmacien). Selon bien des sources, il aurait également été médecin, bien que son expulsion de la faculté de médecine de Montpellier  témoigne qu’il n’ait pas été possible d’être les deux à la fois. Pratiquant l’astrologie comme tous ses confrères à l’époque de la Renaissance, il est surtout connu pour ses prédictions sur la marche du monde.

imgres1.jpeg

Bibliographie

Interprétation des hiéroglyphes de Horapollo (1543-1547), édi. par Pierre Rollet, éd. Ramoun Berenguié, Aix-en-Provence, 1967.

Pronostications et Almanachs, (1550-1567)

Traité des Fardements et Confitures (1555) : Traité des confitures, Éditions Être et connaître, 2006, 156 p. Titre : Excellent et moult utile opuscule à tous nécessaire qui désirent avoir connoissance de plusieurs exquises receptes divisé en deux parties. La première traicte de diverses façons de fardemens et senteurs pour illustrer et embelir la face. La seconde nous montre la façon et manière de faire confitures de plusieurs sortes.

Prophéties : édition princeps = Les Prophéties de Me Michel Nostradamus, Lyon, chez Macé Bonhomme, MDLV (4 mai 1555) (Réimprimé en 1984 par Les Amis de Michel Nostradamus.)

Épître à César (son fils, César de Nostredame) (1555), in Prophéties, édi. par Eugène Bareste, 1840, Paris, Maillet, 1840.

Paraphrase de Galien  : Paraphrase de C. Galen, sus l’exortation de Ménodote, aux estudes des bonnes artz, mesmement Médicine : Traduict de latin en francoys, par Michel Nostradamus, Lyon, Antoine du Rosne, 1557.

Épître à Henri second (roi de France) (27 juin 1558) [7] [8], in Le Pelletier, Les Oracles de Michel de Nostredame, astrologue, médecin et conseiller ordinaire des rois Henri II, François II et Charles IX, Paris, A. Aubry, 1867, rééd. 1976, 2 vol. Serge Hutin, Les prophéties de Nostradamus, J’ai lu, p. 101-115.

Traité de la Peste  (vers 1558-1559).

Jean Dupèbe, Nostradamus: Lettres inédites, Genève, Droz, 1983. (Édition scientifique.)

Testament ou Troisième Épître (15 juin 1566), édi. par Daniel Ruzo, Le testament de Nostradamus ( [Barcelona, 1975], trad. fran., Monaco, Le Rocher, 1982, p. 21-28.

Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations | Commentaires fermés

49e anniversaire de la mort de Ernest Hemingway

Posté par Serge Bénard le 2 juillet 2010

Ernest Miller Hemingway, plus connu sous le nom de Ernest Hemingway, né le 21 juillet 1899 à Oak Park dans l’Illinois aux États-Unis s’est suicidé le 2 juillet 1961 à Ketchum, Idaho. Écrivain et journaliste américain.

imgres2.jpeg

Bibliographie

1923 : Trois histoires et dix poèmes

1925 : De nos jours

1926 : Le soleil se lève aussi

1927 : Hommes sans femmes

1928 : Cinquante Mille Dollars

1932 : L’Adieu aux armes

1932 : Mort dans l’après-midi

1936 : Les Neiges du Kilimandjaro

1937 : Les Vertes Collines d’Afrique

1940 : Pour qui sonne le glas

1945 : En avoir ou pas

1946 : Dix Indiens

1949 : Paradis perdu, recueil de nouvelles, trad. Henri Robillot, suivi de La cinquième colonne, pièce de théâtre en trois actes, trad. Marcel Duhamel, Gallimard, 1949, coll. Livre de Poche N° 380, 381, 1961

1950 : Au-delà du fleuve et sous les arbres

1952 : Le Vieil Homme et la Mer, trad. Jean Dutourd, Gallimard, 1952, coll. Livre de Poche N° 946, 1963

1960 : L’Été dangereux. Chroniques

1964 : Paris est une fête, publication posthume

1966 : Oeuvres romanesques. Tome I, Bibliothèque de la Pléiade

1969 : Oeuvres romanesques. Tome II, Bibliothèque de la Pléiade

1970 : Îles à la dérive, publication posthume

1970 : En ligne. Choix d’articles et de dépêches de quarante années, publication posthume

1972 : E.H., apprenti reporter3, publication posthume

1972 : Les Aventures de Nick Adams (Nick Adams stories), œuvre posthume, recueil de nouvelles édité par Philip Young, paru chez Gallimard en 1977.

1984 : 88 poèmes, publication posthume

1989 : Le Jardin d’Éden, publication posthume

1995 : Le chaud et le froid. Un poème et sept nouvelles, publication posthume

1999 : La Vérité à la lumière de l’aube, publication posthume

1999 : Nouvelles complètes4, publication posthume

Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations | Commentaires fermés

Classer les livres anciens : la classification “Brunet-Parguez-Coulouma”

Posté par Serge Bénard le 2 juillet 2010

La classification Brunet, du nom de l’immortel auteur du Manuel du libraire et de l’amateur de livres, m’est un peu familière. Je me souviens l’avoir utilisée pour analyser le contenu de collections provençales du XVIIIe siècle, et notamment de celle du Marquis de Méjanes, du temps où je préparais mon mémoire de DEA sur les Bibliothèques privées en Provence occidentale au siècle des lumières. Mais cela fait bien longtemps : bientôt vingt ans…

Voici qu’un message trouvé dans bibliopat me l’a remise en mémoire :

Bonjour,

la bibliothèque municipale de Senlis vient de mettre à jour la consultation en ligne de son catalogue des fonds anciens.

Outre les accès traditionnels par auteur, titre et titre uniforme, une navigation thématique basée sur la table “Brunet-Parguez-Coulouma” [c'est moi qui souligne] a été mise en place.

La consultation est accessible directement à l’adresse suivante : www.bmsenlis.com/sitebmsenlis/fda/index.php

Au nom du fameux libraire ont été joints ceux de deux éminents bibliothécaires. Voici ce qu’en dit Le guichet du savoir de la bibliothèque municipale de Lyon :

La classification systématique Brunet-Parguez est utilisée pour classer les livres anciens. Il s’agit de la Table du manuel du libraire et de l’amateur de livres de Jacques-Charles Brunet, codée en vue de son utilisation sur ordinateur par Guy Parguez, bibliothécaire à la Bibliothèque municipale de Lyon” en 1968.

Note sur le codage de la table de Brunet en vue de son utilisation par ordinateur :

Alors que les bibliothèques universitaires classent en rayons leurs livres d’après le sujet, il serait souhaitable de pouvoir retrouver, au moins en catalogues, les livres anciens traitant une question donnée, autrement dit d’ajouter sur la fiche d’un ouvrage, la ou les notations qui lui reviendraient dans un classement systématique, ce qui permettrait de coder également une bonne partie des vedettes de forme.

Il s’agit de choisir un système qui permette assez facilement de noter certains sujets particulièrement étudiés dans les siècles passés et plutôt mal traités dans les classifications actuelles ; par exemple diverses questions religeuses (Ouvrages concernant les anges et les démons, Traités de Théologie morale, Catéchismes, etc.), scientifiques (Alchimie, Médecine spagirique, Astrologie), historiques (Récits de voyage concernant un pays déterminé), héraldiques, certains sports (jeu de paume etc.), et qui puisse également rendre compte de certaines manières actuelles de concidérer les anciens sujets

Il a semblé que la cinquième édition du Brunet, Jacques-Charles Brunet, Manuel du libraire et de l’amateur de livres. Paris, Didot 1865, répondait assez bien à ces préoccupations.

Elisabeth Coulouma a repris cette table dans le Cadre de classement systématique du catalogue des livres anciens imprimés.

Pour lire l’article complet, rejoignez :

http://biblioweb.hypotheses.org/3868

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs | Commentaires fermés

3 juillet – Liaisons heureuses sur France-Inter

Posté par Serge Bénard le 2 juillet 2010

Après une saison de « Liaisons heureuses », Colombe Schneck a réalisé qu’un des facteurs les plus importants de construction personnelle est la lecture. L’accès au livre, pour ceux qui sont d’origines très modeste comme bourgeoise, est une des premières portes vers la liberté.

Pour cet été, « Les liaisons heureuses » seront consacrées à la lecture et auront pour objectif de confronter deux auteurs qui se lisent l’un l’autre celui ou celle qui leur a permis d’être ce qu’ils sont aujourd’hui. Et dressent ensuite la figure d’un talent encore enfoui.

Pionnière dans l’observation des medias, Colombe Schneck a débuté en 1995 dans «Arrêt sur images» (La Cinquième). De 2001 à 2007 elle a animé «i>media» sur i>TELE. Elle est l’auteur de L’increvable Monsieur Schneck (Stock 2006), Petite chérie (Stock 2007) et Val de Grâce (Stock, 2008 – Grand Prix de l’héroïne Madame Figaro). De 2006 à 2009, elle a proposé le rendez-vous de l’actualité des médias « J’ai mes sources » sur France Inter.

Le samedi 3 juillet, elle recevra  Jean-Louis Fournier.Écrivain, humoriste et réalisateur, il était le producteur de « La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède » avec Pierre Desproges, son ami. Il connaît le succès avec La noiraude, un album jeunesse adapté à la télévision et remporte le prix Femina en 2008 avec Où on va, papa ? (Stock), roman sur ses enfants qui ont « de la paille dans la tête ». Même s’ils ne partagent pas les mêmes goûts musicaux, il est ami de longue date avec Patrice Delbourg, dont il apprécie les livres.

Publié dans Actualité - Événement, Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Radio/Télé - Voir et/ou entendre | Commentaires fermés

Les parlementaires québécois bien résolus à partager la lecture

Posté par Serge Bénard le 2 juillet 2010

Avec la Fondation Cultures à partager, ils offrent des livres dans le monde entier

Rédigé par Mario

La fondation québécoise Cultures à partager a été créée en 1996 par l’ancienne députée de Chicoutimi (arrondissement urbain de Saguenay, Québec), Jeanne Blackburn. Elle a eu cette idée lors d’un voyage à Madagascar. Là-bas, elle a découvert une bibliothèque qui avait été créée par l’ex-ministre de la Culture Jacques Couture mais dont les étagères étaient vides.

À son retour de voyage, elle a décidé d’organiser une collecte de livres pour remplir ces étagères. Objectif, réunir 5 000 livres. L’opération a eu plus de succès prévu puisque 50000 livres ont été collectés. Il a donc fallu les trier et les distribuer dans différents pays, c’est pourquoi la fondation a été créée.

Pour lire l’article complet :

http://www.actualitte.com/actualite/19888-fondation-cultures-partager-parlementaires-quebec.htm

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Francophonie, langue française, Promotion du livre et de la lecture, dons de livres | Commentaires fermés

La bibliothèque numérique mondiale ou BNM

Posté par Serge Bénard le 2 juillet 2010

L’officine de l’âme

Par Marise Kassab

Objets et histoire

L’Organisation des Nations unies pour l’éducation et la culture a toujours considéré les bibliothèques (biblio : livre et thêkê : place) comme la continuation de l’école. D’où la création de la bibliothèque numérique mondiale ou BNM qui rejoint Google Book Search et Europeana. Avec ce dispositif, il est possible de consulter sur le site correspondant des documents conservés dans les plus prestigieuses bibliothèques, d’où que l’on se trouve dans le monde sans exception et gratuitement. Parmi les documents accessibles dans la BNM figurent de vrais trésors, comme par exemple le Conte de Genji, un joyau de la littérature japonaise considéré comme un des romans les plus anciens du monde, ou une peinture se trouvant en Afrique du Sud, vieille de 8 000 ans, représentant des antilopes ensanglantées, ou encore la première carte mentionnant l’Amérique, datant de 1507, réalisée par un moine allemand et qui se trouve à la « Library of Congress » qui est, avec plus de 132 millions de volumes répartis sur environ 850 kilomètres d’étagères, la Bibliothèque la plus importante du monde. L’un de ses livres est si petit que l’on ne peut tourner les pages qu’avec une épingle. La bibliothèque accueille également la plus grande bibliothèque juridique du monde, mais aussi le plus vieux film de cinéma déposé : enregistrement d’un éternuement de Thomas Edison, qui date de 1893…

http://www.lorientlejour.com/category/Ici+et+Ailleurs/article/663059/L’officine_de_l’ame.html

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Edition, éditeurs, Francophonie, langue française, Numérique, Vie du livre, modes, tendances, dons, pastiches,concours littéraires | Commentaires fermés

Règle du prêt des best-seller dans les bibliothèques de Montréal

Posté par Serge Bénard le 2 juillet 2010

La bibliothèque publique de Pointe-Claire dans la région de Montréal vient d’adopter un nouveau système de prêt pour les nouveautés, à l’instar d’autres bibliothèques du réseau. Dorénavant confinés dans une zone « Fast Read », certains documents récents, notamment les best-sellers, feront l’objet d’un prêt réduit à sept jours, sous peine de sévères pénalités à 2$ la journée de retard. Ces documents ne pourront pas être réservés, ni renouvelés. L’expérience menée dans d’autres bibliothèques signe la fin des listes interminables de réservation et des livres absents pendant plusieurs mois des rayonnages.

D’autres bibliothèques du même réseau ont choisi une autre politique pour ces documents : le prêt payant. La bibliothèque de Boucherville facture 3 $ le prêt d’un best-seller pour 14 jours, alors que le prêt est gratuit pour le reste de la collection.

Lu sur :

http://espagnolita83.canalblog.com/archives/2010/07/02/18482824.html

Source: ENSSIB

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Francophonie, langue française | Commentaires fermés

Béziers – Il ne reste plus qu’une librairie

Posté par Serge Bénard le 2 juillet 2010

En librairie non spécialisée, il ne reste plus que Clareton sur la place de Béziers ! La librairie Double page vient de mettre la clé sous la porte, après une hémorragie débutée en octobre 2006 au moment de la fermeture de l’espace Madison Nuggets aux Galeries Lafayette.

Les librairies connaissent une période difficile au niveau national, dans un contexte où le livre est presque devenu un objet de luxe en temps de crise économique et où internet fait concurrence. Mais Béziers semble encore plus fragilisée qu’ailleurs par ces difficultés.

Publié dans Actualité - Événement, Librairies, libraires | Commentaires fermés

12
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar