• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 26 juin 2010

Portrait de libraire : Vincent, libraire du SLAM et sur ebay

Posté par Serge Bénard le 26 juin 2010

Je vous propose de découvrir ce soit le portrait d’un libraire basé entre Dublin et Bordeaux.

Bonjour Vincent, pourriez-vous nous parler un peu de vous et de votre librairie?

Bonjour, j’ai 37 ans et suis libraire depuis maintenant six ans et demi, après avoir été auparavant courtier pour quelques grands libraires pendant deux ans. Mon cursus est classique, tout en ayant déjà eu plusieurs changements d’orientation, parfois assez surprenants. Je suis diplômé de 3eme cycle en Egyptologie, et après avoir été jusqu’en mai 1998 archéologue (sous multiples contrats à durée déterminés, et fatigué de cette situation je me suis mis à passer tous les concours administratifs possibles jusqu’à obtenir celui de cadre…à la Poste !), puis aux Services Financiers de la Poste à la gestion de la production, c’est-à-dire pour ma part à l’époque la gestion des chèques au crédit et au débit (fascinant…) jusqu’à mon départ (au désespoir de mes parents de me voir quitter la fonction publique) lors de la création de ma librairie.

La visite des librairies partout en France m’avait amené à constater que selon les spécialités de chacun, certains livres étaient très bon marché, et pouvait se revendre (ou s’échanger) à ceux qui avaient la clientèle adéquate. Ainsi à débuter mon activité de courtier, tout d’abord avec des achats aux libraires, puis de contacts en contacts à des particuliers, des institutions religieuses…Ce courtage n’était pas un métier (j’étais encore à la Poste), mais une occasion d’enrichir ma bibliothèque en me permettant d’avoir les fonds nécessaires à mes achats et de procéder à d’intéressants échanges. Puis peu à peu j’ai dégagé, malgré mes achats personnels, un petit surplus, puis l’équivalent d’un salaire. Là, j’ai décidé de sauter le pas et de créer ma propre librairie.

Pour lire la suite de cet intéressant article, rejoignez :

http://bibliophilie.blogspot.com/2008/07/portrait-de-libraire-vincent-jeune.html


 chroniquesdemonstreletillustrationdusigedunevillebourguignonne.jpeg

Chroniques de Monstrelet, Première édition incunable, vers 1500.

 

Publié dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables, Librairies, libraires | Commentaires fermés

Orwell, de la dèche à l’hommage

Posté par Serge Bénard le 26 juin 2010

bandoorwell550.jpeg

Saviez-vous que dans les années 30, l’auteur de 1984 a partagé la vie des clochards et s’est engagé dans la guerre d’Espagne ?

George Orwell : pourquoi en parler aujourd’hui ? En quoi ses écrits, dont le dernier a été publié il y a soixante ans, peuvent-ils nous aider à comprendre la complexité du monde ? Tout d’abord parce que pour la plupart, Orwell est l’auteur de 1984, dont la formule Big Brother is watching you est devenue un slogan tout-terrain dès qu’il s’agit de dénoncer la surveillance généralisée des citoyens, à qui Internet et le téléphone mobile ont donné une nouvelle jeunesse. Ensuite, parce que ses premiers livres, qu’ils racontent la vie des clochards parisiens et londoniens, les combats des milices républicaines en Espagne ou la condition des mineurs gallois, méritent d’être redécouverts. Enfin, parce que les éditions marseillaises Agone viennent de publier ses Écrits politiques, après un recueil de ses chroniques et une biographie passionnante. Et Agone mérite qu’on s’intéresse à elle.

Cet article est donc le premier d’une série de trois. Le deuxième évoquera le Orwell rendu célèbre par La ferme des animaux (1945) et 1984 (1949), commentateur de l’actualité dans sa chronique de l’hebdomadaire Tribune. Le dernier vous présentera un des éditeurs d’Agone, qui nous parlera de la nécessité de publier Orwell et de la manière, très originale, dont la maison est gérée.

Pour lire la suite de cet excellent hommage, rejoignez :

http://www.envrak.fr/article-374-orwell-de-la-deche-a-l-hommage

 

 

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Lu pour vous | Commentaires fermés

25 juin au 29 juillet – Lettres sur cour lors au festival Jazz à Vienne

Posté par Serge Bénard le 26 juin 2010

Jazz à Vienne ce n’est pas que de la musique. Comme chaque année depuis 1992, du 25 juin au 9 juillet Lettres sur cour, invitera les visiteurs à des lectures et autre rendez-vous littéraires avec écrivains, éditeurs, comédiens ou musiciens. Tous les jours, du 30 juin au 4 juillet, les cours ombragées de Vienne, résonneront des mises en voix de poètes américains et français, en lectures croisées accompagnées d’un pianiste et d’un contrebassiste improvisant au fil des lectures. Avec entre autres Keith Waldrop, Rosmarie Waldrop, Jacques Roubaud, Sarah Riggs, Omar Berrada, Marcel Cohen, Paol Keineg. Une bibliothèque de plein air sous un chapiteau dressé dans les jardins de Cybèle donnera l’occasion aux lecteurs de feuilleter à loisir les ouvrages des auteurs invités, et d’écouter des extraits lus par l’association les «Mots Passants


Programme complet : http://www.jazzavienne.com

Publié dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Festivals, galas, spectacles, expositions, musées, Lectures publiques, promenades et tourisme littéraires, théâtre | Commentaires fermés

Le Prix Provins du Moyen-Âge

Posté par Serge Bénard le 26 juin 2010

 

Comme chaque année depuis 2007, la ville médiévale de Provins, classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO, organise le prix Provins Moyen-Âge, qui récompense un livre «portant sur un sujet du Moyen-Âge (du Ve au XVIe siècle)». Le jury constitué, pour la plupart de ses membres, d’historiens (Philippe Contamine, Bernard Cottret, Alain Demuger, Simone Roux entre autres), et présidé par Emmanuel Leroy-Ladurie, s’est réuni le 21 juin à l’Institut de France pour sélectionner l’ouvrage distingué par le prix. Il s’agit du Livre des trois âges : fac-similé du manuscrit Smith-Lesouëf, du rouennais Pierre Choinet «médecin et astrologien de Louis XI», pour qui il écrit ce poème moral et politique. L’édition critique et illustrée est l’œuvre de Lydwine Scordia, enseignante en histoire médiévale, qui fait paraître l’ouvrage aux Presses Universitaire de Rouen et qui recevra sa distinction le 12 septembre prochain au Couvent des Cordelières de Provins.

Publié dans Prix, récompenses, palmarès, célébrations, hommages, mé | Commentaires fermés

Pour les amoureux dela typographie

Posté par Serge Bénard le 26 juin 2010

TYPE. A VISUAL HISTORY OF TYPEFACES & GRAPHIC STYLES, 1628-1900

Cees De Jong, Jan Tholenaar, Alston W. Purvis

TASCHEN FRANCE

360 pages

39.99 €

  couvertureouvrage1.jpeg

23b6a270210c30aaf2d1c6679ba8d16301.jpeg

Les amateurs de typographie seront sans doute surpris de voir Taschen, qui n’a jamais caché sa curiosité pour le graphisme, s’aventurer dans ce champ plus restreint de la typographie et ce, de façon aussi spectaculaire. En effet, deux tomes d’une ambitieuse Visual History of Typefaces & Graphic Styles paraissent dans un format séduisant et accompagnés d’une iconographie impressionnante. Ces amateurs, toujours eux, ont certainement dans leur bibliothèque l’exemplaire Typo, livre-encyclopédie-annuaire de Friedl, Ott et Stein publié en 1998 qui marqua l’arrivée du sujet typographique dans l’édition grand-public. Édité par l’Allemand Könemann (éditeur de livres pratiques) à prix modique, cet ovni trilingue a trouvé, à l’époque, son public et a épuisé en deux années son important tirage. Aujourd’hui introuvable, Typo avait sans doute besoin d’un petit frère contemporain, né avec les années 2010. L’initiative de Taschen arrive donc à point nommé.

Pour lire la suite, rejoignez :

http://www.nonfiction.fr/article-3533-un_specimen_de_collection.htm

 

Publié dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables, Edition, éditeurs | Commentaires fermés

26 juin au 14 août – Entrée gratuite le week-end en Bibliothèque d’étude

Posté par Serge Bénard le 26 juin 2010

Entrée gratuite le week-end en Bibliothèque d’étude du 26 juin au 14 août 2010 – site F.-Mitterrand (niveau Haut-de-jardin).

 

Chaque week-end, du samedi 26 juin au samedi 14 août 2010, l’entrée dans les salles de lecture de la Bibliothèque d’étude est gratuite. Ces salles sont ouvertes à toute personne de plus de 16 ans. La Bibliothèque d’étude propose en accès libre des documents sur tous les sujets. On peut y effectuer des recherches, flâner, regarder un film, accéder aux multiples ressources d’Internet, aux documents numérisés de la BnF…

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Promotion du livre et de la lecture, dons de livres | Commentaires fermés

Aimé Césaire

Posté par Serge Bénard le 26 juin 2010

dcouvrezlabiographiedeaimcsaire.jpeg

Aimé Césaire, de son nom complet Aimé Fernand David Césaire, né le 26 juin 1913 à Basse-Pointe (Martinique) est un poète et homme politique français. Il est l’un des fondateurs du mouvement littéraire la Négritude.

Aimé Césaire fait partie d’une famille de sept enfants ; son père est enseignant et sa mère couturière. Son grand-père fut le premier enseignant noir en Martinique et sa grand-mère, contrairement à beaucoup de femmes de sa génération, savait lire et écrire ; elle enseigna très tôt à ses petits-enfants la lecture et l’écriture. De 1919 à 1924, Aimé Césaire fréquente l’école primaire de Basse-Pointe, où son père est contrôleur des contributions, puis obtient une bourse pour le lycée Victor Schoelcher à Fort-de-France. En septembre 1931, il arrive à Paris en tant que boursier du gouvernement français pour entrer en classe d’hypokhâgne au lycée Louis-le-Grand où, dès le premier jour, il rencontre Léopold Sédar Senghor, avec qui il noue une amitié qui durera jusqu’à la mort de ce dernier. Maire de Fort-de-France, il donne la priorité aux logements, aux écoles et aux équipements sanitaires. Césaire devient donc un fervent défenseur de la « départementalisation », un néologisme forgé par lui pour remplacer le mot ambigu d’« assimilation ». Depuis le 9 avril 2008, il est hospitalisé au CHU Pierre Zobda Quitman de Fort-de-France pour des problèmes cardiaques très sérieux.

Œuvres principales :

Cahier d’un retour au pays natal, Revue Volontés n°20, 1939, Pierre Bordas 1947, Présence africaine, Paris, 1956.

Les Armes miraculeuses, 1946, Gallimard, Paris, 1970

Soleil cou coupé, 1947, Éditions K., Paris, 1948

Esclavage et colonisation, Presses Universitaires de France, Paris 1948

Victor Schoelcher et l’abolition de l’esclavage, Éditions Le Capucin, 1948, Lectoure, 2004

Discours sur le colonialisme, éditions Réclames, Paris, 1950 ; éditions Présence africaine, 1955

Corps perdu (gravures de Picasso), Éditions Fragrance, Paris, 1950

Discours sur le colonialisme, éditions Réclames, Paris, 1950 ; éditions Présence africaine, 1955

Et les chiens se taisaient, Présence Africaine, Paris, 1958, 1997

Ferrements, Seuil, Paris, 1960, 1991

Cadastre, Seuil, Paris, 1961

Toussaint Louverture, La révolution Française et le problème colonial 962, Présence Africaine, Paris, 1962

La Tragédie du roi Christophe, Présence Africaine, Paris, 1963, 1993

Une saison au Congo, Seuil, Paris, 1966, 2001

Une Tempête, d’après La Tempête de William Shakespeare : adaptation pour un théâtre nègre, Seuil, Paris, 1969, 1997,

Moi, laminaire, Seuil, Paris, 1982

Discours sur la négritude, 1987, Paris, Présence Africaine, 1987, 2004 (avec le Discours sur le colonialisme).

La Poésie, Seuil, Paris, 1994. (Ce volume, qui compile toute l’œuvre poétique de l’auteur, figure au programme de l’agrégation de lettres modernes de 2009 à 2011, au sein du thème de littérature comparée intitulé « Permanence de la poésie épique au XXe siècle »).

Sept poèmes reniés suivi de La Voix de la Martinique, édition bibliophilique (David Alliot éditeur), Paris, 2010

Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations | Commentaires fermés

Le feu détruit la librairie Saint-John-Perse

Posté par Serge Bénard le 26 juin 2010

Les clients et le personnel ont pu être évacués avant que l’incendie ne se propage. Jeudi 24 juin peu avant dix heures s’est déclaré un important incendie dans le centre ville de Point-à-Pitre (Guadeloupe), qui a entièrement détruit l’immeuble de deux étages qui abritait au rez-de-chaussée la librairie “Le Carbet du Livret” Saint-John-Perse.

Elle était l’une des trois plus importantes librairies de la métropole antillaise, avec la Librairie Jasor et la Librairie Antillaise. Elle est aujourd’hui complètement dévastée.

Publié dans Librairies, libraires | Commentaires fermés

André Malraux, la culture en solitaire

Posté par Serge Bénard le 26 juin 2010

André Malraux, ministre de l’irrationnel

Charles-Louis Foulon

Préface de Pierre Nora

Gallimard

512 pages

29 €

Deux ministres de la culture ont marqué leur époque, André Malraux et Jack Lang. Ils resteront parce qu’ils ont eu deux atouts : un appui fort du chef de l’Etat et la durée. Malraux a été imposé par de Gaulle, et il a été ministre onze ans, de 1958 à 1969 ; Lang avait le soutien de Mitterrand et il a exercé dix ans, de 1981 à 1986 et de 1988 à 1993. Chacun a eu une troisième carte en main : une aura d’écrivain pour Malraux, un budget qui a doublé pour Lang.

Pour lire l’article, rejoignez :

http://abonnes.lemonde.fr/livres/article/2010/06/25/andre-malraux-la-culture-en-solitaire_1378445_3260.html

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître | Commentaires fermés

L’humeur vagabonde devient entièrement littéraire

Posté par Serge Bénard le 26 juin 2010

La grille de rentrée fait au moins le bonheur des amoureux du livre…

Par Nicolas Ramirez

Exclusif : Le mois de juin à France Inter est un grand bal, celui des sortants, comme Stéphane Guillon et Didier Porte (les bouffons qui terrorisent) ; des nouveaux, comme Audrey Pulvar et Patrick Cohen, tous deux confirmés dans leur fonction par Philippe Val aujourd’hui même ; c’est aussi le mois des remaniements.

L’humeur Vagabonde, qui s’ouvre chaque soirs sur le superbe générique de Craig Armstong Finding Beauty, était jusque là « ouverte à l’inattendu, l’insolite, aux bonheurs des lectures, de spectacles ou de rencontres avec celles et ceux que la passion et le talent habitent ».

Kathleen Evin y recevait des personnalités de tous horizons pour une discussion assez libre, ponctuée d’archives et de reportages : Martin Hirsch, Agnès Jaoui, Luis Sepulveda, Sabine Azéma et André Dussolier,  Olivier Adam… Déjà peuplée d’écrivains ou d’éditeurs la tranche horaire de 20h à 21h du lundi au jeudi sera désormais entièrement consacrée à la littérature, avec une optique internationale.

Pour lire l’article, rejoignez :

http://www.actualitte.com/actualite/19825-france-inter-humeur-vagabonde-litterature.htm

Publié dans Actualité - Événement, Radio/Télé - Voir et/ou entendre | Commentaires fermés

12
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar