• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 14 juin 2010

La Petite Bibliothèque maritime idéale

Posté par Serge Bénard le 14 juin 2010

Ce livre est composé de 18 chapitres. Un choix de dix-huit textes pour commencer un voyage dans une bibliothèque maritime idéale.

51mxchwhr4lsl500aa300.jpg

Chaque chapitre présente une œuvre, en texte et en images. Un livre relié de de 256 pages, riche de 123 dessins et aquarelles et de 23 cartes originales. Soit près de 150 illustrations en couleurs.

Les marins ont tous lu des histoires de marins. Pour beaucoup, l’appel du large est né des voyages d’Ulysse, des découvertes de Magellan, des périples de Cook et Bougainville, des croisières de Jack London ou des aventures de Henry de Monfreid… Et si L’Ile au trésor ou les Mémoires du Large de Tabarly poussent des garçons et des filles sur l’eau, ces livres font autant voyager ceux qui ne quitteront jamais leur village et vivent heureux sur la terre ferme. Car la mer est aussi une idée ; celle de l’inconnu, de l’évasion, de tous les possibles et des vies recommencées. C’est pourquoi tant de magnifiques poèmes et histoires de mer ont été écrits loin des rivages.

Au sommaire de cet ouvrage  : L’Ancre de la Miséricorde, de Pierre Mac Orlan / Les Travailleurs de la mer, de Victor Hugo / Les Conquérants, de José Maria de Heredia / Les Secrets de la mer Rouge, d’Henry de Monfreid / Sur l’eau, de Guy de Maupassant / L’Agonie de la Sémillante, d’Alphonse Daudet / Capitaine Hatteras, de Jules Verne / L’Odyssée de l’Endurance, de Sir Ernest Shackleton / Capitaines courageux, de Rudyard Kipling / Îles à la dérive, d’Ernest Hemingway / Typhon, de Joseph Conrad / Le Creux de la vague, de Robert-Louis Stevenson / Magellan, de Stefan Zweig / Voyage autour du monde, de Louis Antoine de Bougainville / Seul autour du monde sur un voilier de onze mètres, de Joshua Soum / Moby Dick, d’Herman Melville / Remorques, de Roger Vercel / L’Albatros, de Charles Baudelaire.

La Petite Bibliothèque maritime idéale est une invitation au voyage et à la littérature.

La Petite Bibliothèque maritime idéale

Heuet Stéphane

Arthaud

Collection Beaux livres

256 pages

24 € 

 

 

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître | Commentaires fermés

Bulletin des Bibliothèques de France, n° 3

Posté par Serge Bénard le 14 juin 2010

Yves Desrichard

La collectionneuse

Dans un opuscule anonymement publié en 1848, Pierre-Joseph Proudhon, considéré (à tort) comme l’auteur de l’estimable formule, «  La propriété, c’est le vol » revient sur cette notion à travers une série d’entretiens, dans lesquels l’un des interlocuteurs finit par avouer ingénument à l’autre :  « Autrefois je croyais savoir ce que c’était que la propriété ; mais depuis quelque temps on nous a si bien expliqué la chose, que je ne sais plus qu’en penser1. »

Les bibliothèques sont fondées, ou plutôt ont été fondées, sur cette notion, la propriété, et sur sa concrétisation la plus évidente, la collection, leurs collections. Depuis toujours, ou plutôt jusqu’à aujourd’hui, on évalue la richesse d’une bibliothèque à l‘aune de ses collections, qualitativement, quantitativement, les deux même, pour les plus chanceuses. Depuis longtemps, jusqu’à hier, les forces de l‘établissement étaient requises, avant tout, pour leur collecte, leur traitement, leur conservation, parfois (pas toujours) leur exploitation, leur communication.

Bien sûr, au cours des ans, sinon des siècles, cette notion de  « collection » a connu des acceptions diverses, accueillant au fil d’un XXe siècle technologiquement foisonnant des supports de plus en plus variés, lors même que les siècles précédents avaient vu la domination bientôt sans partage, si l’on en excepte les parts excessivement précieuses, du papier. Mais enfin, jusqu’à ce matin, l’idée même de collection n’avait été interrogée, pour ce qui est de ses caractéristiques, qu’en ses marges.

Or… tout change : la documentation numérique ne peut plus répondre aux requis matÈrialistes jusque lors acceptés, sauf à confondre la collection et le réceptacle ; cette documentation n’est plus forcément possédée, définitivement possédée, mais peut se réduire à un accès séduisant, multiforme  - mais temporaire ; elle n’est plus forcément proposée, même gratuitement, que par la bibliothèque ; même en faisant abstraction (qui le pourrait ?) des bouleversements numériques, les collections « traditionnelles  » sont battues en brèche par d’autres supports, d’autres envies, entre trahisons et audaces, entre transgressions et explorations, au point que les bornages rassurants de l’établissement et de ses jouissances s’effacent ou se confondent. Surtout, la collection, les collections, peuvent ne plus être qu’un prétexte, un outil, une tentation – une contrainte. Scandale peut-être, opportunité à coup sûr.

Ce numéro du Bulletin des bibliothèques de France, dans sa neuve tradition, interroge ces changements, mais aussi ces fixités, à travers quatre axes : deux axes résolument théoriques, prenant en compte révolutions et restaurations, émeutes et répressions, et faisant intervenir bibliothécaires et étrangers. Et deux axes pratiques, le premier interrogeant la notion de frontière, le second proposant à l’examen prosélyte quelques exemples de collections (faussement) illégitimes.

Enfin, tout le monde sait ce que c’est la propriété. « La propriété…  c’est, c’est… c’est ce qu’on possède, quoi 2 « , réplique le larron. Ce numéro du Bulletin n’a qu’un but : éclairer la litote pour mieux en dérouter, en visitant sans prÈtendre l’épuiser le concept de collection.

1. In : La propriété, c’est le vol, Gaume Frères, Turbergue, 1848 ; disponible sur gallica.fr (retour)

2. Op. cit. (retour)

Notice bibliographique :

Desrichard, Yves,  « La collectionneuse » BBF, 2010, n° 3, p. 1-1

http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2010-03-0001-001

 

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs | Commentaires fermés

Lyon, marché du livre ancien et d’occasion, papiers et cartes postales

Posté par Serge Bénard le 14 juin 2010

Marché du livre ancien et d’occasion, papiers et cartes postales

Lyon, Marché du L ivre ancien et d’occasion, papiers et cartes postales.               

Place Lyautey (6e Arrdt)., Les 1er et 3e samedis de chaque mois, de 8 h à 18 h.

Une quinzaine de Professionnels, exposants de la région Rhône-Alpes.

Organisation: Mairie de Lyon en Partenariat Avec l’association Au Plaisir des livres et papiers des anciens.

Publié dans Bouquineries, bouquinistes | Commentaires fermés

17 au 20 juin – 28e marché de la poésie

Posté par Serge Bénard le 14 juin 2010

28ème marché de la poésie

Guillaume Community Manager

Festival

Début le 17/06/2010 10 h 00 jusqu’au 20/06/2010 23 h 00

Place Saint Sulpice, Paris France

Le 28e Marché de la Poésie est organisé par l’association Circé et les éditeurs du Marché, avec le concours de Ministère de la Culture

Publié dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Festivals, galas, spectacles, expositions, musées | Commentaires fermés

Histoire d’un enlumineur étourdi.

Posté par Serge Bénard le 14 juin 2010

fig1.jpeg

Je ne vous demanderai pas si le Supplément à la Somme de Pisanelle, (Supplementum summae Pisanellae) de Nicolas de Osimo est votre livre de chevet !! J’admets volontiers que l’ouvrage qui traite des principes du droit canon et des procédures ecclésiastiques pourrait passer pour rébarbatif aux amateurs de gravures d’Eisen ou d’estampes de Daumier.

Rien d’emballant, donc, ceci dit, certains seront tout de même heureux d’y lire que l’ébriété n’est pas un pêché dans certaines circonstances, notamment quand on a bu du mauvais vin ou encore qu’on est en bonne compagnie… « Tout aux tavernes et aux filles », comme disait l’ami Villon qui avait du lire attentivement Nicolas de Osimo.

Pour lire la suite, rejoignez :

http://le-bibliomane.blogspot.com/

Publié dans Autographes, lettres, manuscrits, calligraphies, Bibliophilie, imprimés anciens, incunables | Commentaires fermés

Citation du 14 juin

Posté par Serge Bénard le 14 juin 2010

Ce que je reproche aux journaux, c’est de nous faire faire attention tous les jours à des choses insignifiantes, tandis que nous lisons trois ou quatre fois dans notre vie les livres où il y a des choses essentielles.

 

Marcel Proust

 

Du côté de chez Swann

Publié dans Citation, note, pensée du jour | Commentaires fermés

Chloé Delaume : marraine de « À vous de lire ! » 2010

Posté par Serge Bénard le 14 juin 2010

Qui est-elle ?

Représentante de ce que l’on pourrait appeler « la nouvelle autofiction », Chloé Delaume est à la fois auteur et personnage. Cette jeune romancière (née en 1973) s’est forgée une vie par l’écriture. Son œuvre, protéiforme, joue sur une palette très étendue, et marie le ludique, l’ironique, le lucide et la fantaisie. Parolière à l’occasion pour le groupe Indochine, elle aime les aventures collectives sur la Toile ou avec la revue Tina qu’elle anime.

Faites connaissance, rejoignez :

http://www.a-vous-de-lire.fr/infos-chloe-delaume-emission-auteur-chloe-delaume-11-10.html

Publié dans Entretiens, portraits, rencontres, interviews, Radio/Télé - Voir et/ou entendre | Commentaires fermés

8 au 20 novembre 2010 – Les Belles Étrangères – Colombie

Posté par Serge Bénard le 14 juin 2010

Du 8 au 20 novembre 2010, le Centre national du livre invite douze écrivains de Colombie représentant la diversité de sa production littéraire : poètes, romanciers, essayistes. Le choix des auteurs a été réalisé avec Annie Morvan, conseillère littéraire auprès du CNL, pour cette édition colombienne des Belles Étrangères. Seront ainsi accueillis pour représenter la littérature colombienne contemporaine : Hector Abad Faciolince, Antonio Caballero, Jorge Franco, Santiago Gamboa…

Publié dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Entretiens, portraits, rencontres, interviews | Commentaires fermés

Que reste-t-il de la francophonie en Égypte ?

Posté par Serge Bénard le 14 juin 2010

Comment parler de la francophonie en Égypte sans se heurter aux discours nostalgiques ou alarmistes ? Dans un pays qui s’efforce de combattre  les extrèmistes, que représente la langue française ? Enquête sur le terrain.

Par Lucie Geffroy

Pays arabe occupé par les Anglais, l Égypte s’est longtemps payé le luxe de rêver en français. Si la langue de Molière n’y a jamais été une langue de masse, elle a joui d’un statut exceptionnel au Caire, et surtout à Alexandrie, du milieu du XIXe siècle jusqu’aux années 1950. Le français était alors la langue de la bourgeoisie, des salons littéraires, de la justice internationale, des maisons occidentalisées. Partagée par diverses communautés (grecque, arménienne, italienne), la « lingua franca » était aussi la langue privilègiée de certaines minorités (juive ou syro-libanaise) avant de devenir familière pour nombre d’Égyptiens de souche, musulmans ou coptes. À cette Èpoque, l’Égypte comptait une presse francophone florissante et une pléiade d’écrivains d’expression française.

Pour lire la suite, rejoignez :

http://lorientlitteraire.com/article_details.php?cid=31&nid=3035

Publié dans Francophonie, langue française | Commentaires fermés

Maurice Allais flingue le néo-libéralisme dans une revue financée par Bercy

Posté par Serge Bénard le 14 juin 2010

Pour fêter ses 99 ans, le seul Nobel français d’économie s’est livré dans la très confidentielle revue de l’Ecole des Mines à une critique féroce du « libre-échangisme ». Il alerte sur la destruction de l’agriculture et de l’industrie, sources profondes du chômage français, et en appelle à des solidarités régionales.

Pour lire la suite, rejoignez :

http://www.annuel-idees.fr/

Quelques ouvrages de Maurice Allais parus ces dernières années :

  • La Crise mondiale aujourd’hui (Clément Juglar, 1999) ;
  • Nouveaux combats pour l’Europe. 1995-2002 (2002) ;
  • L’Europe en crise. Que faire? (2005) ;
  • La Mondialisation, la destruction des emplois et de la croissance, l’évidence empirique (Ed. Clément Juglar, 2007).


 

Publié dans Actualité - Événement | Commentaires fermés

12
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar