Master Patrimoine écrit – finalité Professionnelle

Posté par Serge Bénard le 30 juin 2010

Le CESR, qui développe une recherche approfondie sur le document numérique appliqué aux livres et manuscrits anciens, a élargi, grâce à ce master professionnalisant créé à la rentrée 2004-2005, son offre de formation à des étudiants qui se spécialisent sur d’autres périodes et qui s’intéressent à d’autres types de documents. C’est pourquoi la notion de « patrimoine écrit », définie par le Ministère de la culture en 1996, a été retenue : elle inclut certes toutes les formes de livres, illustrés ou non, mais elle s’élargit à la connaissance de tout ce qui est de l’ordre du graphique. La formation « Patrimoine écrit et édition numérique » permet l’acquisition de connaissances qui pourront être exploitées aussi bien dans les filières professionnelles apparentées (archivistique, conservation, édition classique et numérique) que dans la recherche fondamentale. Elle comprend donc une approche de l’écrit dans ses dimensions historique et contemporaine, mais cette approche s’articule étroitement à une réflexion sur l’avenir de l’écrit et à l’apprentissage pratique des nouvelles technologies qui façonneront cet avenir. La formation permet ainsi aux étudiants de participer activement à l’élaboration de produits destinés à la diffusion (notamment à travers les Bibliothèques Virtuelles Humanistes). Placer ainsi l’édition numérique « dans la continuité de l’histoire de l’imprimerie, ce n’est pas la tirer en arrière, mais lui rappeler les techniques ou les savoir-faire dont l’oubli est préjudiciable à la qualité des productions et l’empêche d’exploiter toutes ses potentialités » (R. Dédame, Mémoire des métiers du livre, avant-propos).

Source : http://cesr.univ-tours.fr/41651101/0/fiche___pagelibre/&RH=1201451151305&RF=1200841625298

Publié dans Edition, éditeurs, Enseignement, séminaire, conférences, formation, atelie, Vie du livre, modes, tendances, dons, pastiches,concours littéraires | Commentaires fermés

18 au 22 août – Salon International du Livre Insulaire 2010 à Ouessant

Posté par Serge Bénard le 30 juin 2010

Le Salon 2010 : Organisé sur l’île d’Ouessant depuis 1999, le Salon International du Livre Insulaire, rassemble les écrivains, les éditeurs des îles. Le salon ouvrira ses portes pour la douzième édition du 18 au 22 août. A l’honneur les îles de Bretagne.

wsb141x200affichesili2010jlbbd.jpeg

Prix du livre insulaire 2010 : Le prix du livre insulaire est désormais lancé et ouvert à tous les ouvrages publiés. Inscriptions closes depuis le 15 avril 2010.

La revue : L’Archipel des Lettres est notre revue littéraire, regroupant des inédits, des panoramas,des critiques. Prochain numéro : N°6 avril 2010.

Les ressources littéraires : Auteurs, éditeurs, différentes informations sur la matière littéraire insulaire dans la rubrique  : Littérature des îles.

Les publications : L’association édite des ouvrages sur des îles de Bretagne et sur l’île d’Ouessant.

Les résidences d’écrivains : La résidence a démarré cet été 2009, au Sémaphore du Créac’h, propriété du Conseil général du Finistère.

Le projet culturel : Ce site présente l’ensemble du projet culturel mené depuis 1999, par l’association CALI (Ouessant). Il a pour objectif de mettre en valeur la culture insulaire et tout particulièrement la littérature.  Bonnes lectures et heureuses découvertes !

L’association : Culture, arts et lettres des îles (CALI), basée à Ouessant (29242). Association 1901 à but non-lucratif, elle est animée par des bénévoles.

Groupe officiel du Salon International du Livre insulaire

Association C.A.L.I. (Culture, arts et lettres des îles)

Village de Toulalan – BP 10-29242 OUESSANT

Ouvert : tout le contenu est public.

Adresse électronique :salon@livre-insulaire.fr

Site web :http://www.livre-insulaire.fr

Adresse :

Lampaul

Ouessant

 

Publié dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Foires et salons du livre | Commentaires fermés

Georges Simenon, Portrait-Souvenir de Balzac

Posté par Serge Bénard le 30 juin 2010

Portrait-souvenir de Balzac

Georges Simenon

Christian Bourgois, coll. “Titres”, 2010.

298 pages

7 €

blank.gif

 

Par Arnauld Welfringer

 

Ce dernier livre de Georges Simenon rassemble, de 1919 à 1966, la quasi-totalité des textes consacrés à des auteurs qu’il admirait, révélant des noms inattendus dans le panthéon littéraire de l’écrivain. Ses articles, sa conférence de 1938 intitulée «  L’aventure est morte », ses entretiens avec des médecins ou sa préface accordée à un obscur romancier norvégien, tous sont précieux pour comprendre sa formation et sa pensée. Quant au Portrait-souvenir de Balzac (1960), il compose, à son insu, un étonnant portrait.

« Simenon se découvre beaucoup d’affinités avec l’auteur de La Comédie humaine, non seulement parce qu’ils étaient tous les deux […] des poids lourds du ring littéraire, mais parce qu’ils étaient possédés par leurs créatures. […] Aussi voraces que celles de Balzac, elles lui prenaient tout. Sa vie, son temps, ses sentiments, ses pensées. » François Bott, Le Monde.

Georges Simenon est né à Liège en 1903. Après des études chez les Jésuites, il est apprenti pâtissier puis commis de librairie avant de devenir reporter et billettiste à La Gazette de Liège. Son premier roman, Au pont des Arches, paraît en souscription en 1921. Il s’installe à Paris, se marie en 1923, et fait paraître des contes et des nouvelles dans plusieurs journaux. Le roman d’une dactylo, son premier roman « populaire », paraît en 1924 sous pseudonyme. Les enquêtes du commissaire Maigret commencent en 1931, de même que le tournage des premiers films inspirés de son oeuvre. En 1945, il émigre aux États-Unis. Après avoir divorcé et s’être remarié, il rentre en Europe et s’installe définitivement en Suisse. Il meurt à Lausanne en 1989.

 

Url de référence :

http://www.christianbourgois-editeur.com

 

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître | Commentaires fermés

Une belle reliure aux armes du roi d’Espagne (1772)

Posté par Serge Bénard le 30 juin 2010

Voici une photographie de la reliure dont les armoiries ont été identifiées hier grâce à la perspicacité des lecteurs français et espagnols du Bibliomane moderne. Qu’ils en soient tous vivement remerciés.

 

Un lien montre une reliure aux mêmes armes : http://encuadernacion.realbiblioteca.es/index.php?p=book&i=1439

 

En espagnol cela donne :

 

Super libros de Felipe V en el reinado de Fernando VI.

 

Escudo cuartelado: Castilla, 1º y 4º, De gules, castillo de oro con tres torres mazonado de sable y aclarado de azur; León, 2º y 3º, De plata, león rampante de púrpura coronado de oro, linguado y uñado de gules; entado en punta de este cuartel, Granada, De plata, granada de oro rajada de gules, tallada y hojada de dos hojas de sinople; Aragón, De oro, cuatro palos de gules; Dos Sicilias, De plata, cuartelado en sotuer, 1º y 4º de Aragón, 2º y 3º, De plata, un águila de sable, coronada de oro, picada y membrada de gules; Austria, De gules, faja de plata con bordura; Borgoña moderna, De azur, sembrado de flores de lis de oro y bordura componada, cantonada de plata y gules; Borgoña antigua, bandado en cuatro bandas en oro y azur con bordura componada de plata y gules; Brabante, De sable, león rampante de oro, linguado y uñado de gules; entados en punta y partido, Flandes, De oro, león rampante en sable, linguado y armado de gules y Tirol, De plata, águila de gules, coronada, picada y membrada de oro, cargada el pecho de un creciente trebolado de lo mismo, y sobre el todo, diferencia de Francia o escusón de azur con tres lises de oro, dos en jefe y una en punta, en bordura de gules. Al timbre, corona real de ocho florones (cinco vistos) y ocho perlas (cuatro vistas), con cuatro diademas; collar de la Orden del Toisón de Oro en eslabones dobles entrelazados de centellas, pendiendo al cabo cordero con su lana; collar de la Orden del Espíritu Santo en cadena con lises centelleantes en eslabón y pendiendo al cabo cruz de ocho puntas abrigando paloma de plata.

reliure.png

Le livre présenté ci-dessus a été imprimé en 1772 à Mexico. Ce qui pose un problème de date puisque Ferdinand VI meurt en 1759, sans descendance.

 

La question reste donc encore posée.

Source : http://le-bibliomane.blogspot.com/

Publié dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables | Commentaires fermés

Le troisième numéro de La Nouvelle Revue des Livres Anciens est enfin arrivé.

Posté par Serge Bénard le 30 juin 2010

Avec le « Fou de livres » de Sébastian Brant, la couverture montre la volonté des éditeurs de constituer une collection d’images « fortes » relatives au livre ancien.

 

L’éditorial, pardon, la « Lettrine », pose la question de savoir pourquoi les grandes institutions de langue française, dont les Bibliothèques municipales classées, ne sont pas toutes abonnées à la Revue ?

 

nrla3pourleblog1.jpeg

 

Pour lire l’article dans sa totalité, rejoignez :

 

http://bibliophilie.blogspot.com/

Publié dans Actualité - Événement, Bibliophilie, imprimés anciens, incunables, Edition, éditeurs | Commentaires fermés

Les trente coups de Minuit

Posté par Serge Bénard le 30 juin 2010

Le libraire Henri Vignes a reconstitué le catalogue des trente premières années des éditions de Minuit, fondées dans la clandestinité en 1942 et dirigées par Jérôme Lindon de 1949 à 2001.

vignes.jpeg

La Bibliographie des Éditions de Minuit. Du Silence de la mer à L’Anti-Œdipe : 20 février 1942-18 février 1972 (Librairie Vignes/Éditions des Cendres, 416 p., 42 €) contient 639 notices descriptives substantielles ainsi qu’une liste des collections, des revues publiées ou diffusées et trois index. Une enquête pleine de surprises, ainsi qu’il nous l’explique.

Pour lire l’article complet :

http://www.magazine-litteraire.com/content/Homepage/article.html?id=16307

Publié dans Edition, éditeurs, Librairies, libraires, Vie du livre, modes, tendances, dons, pastiches,concours littéraires | Commentaires fermés

Les raisons d’un succès: Camilla Läckberg-Camilla Millenia

Posté par Serge Bénard le 30 juin 2010

 

Par Claire Julliard

Comme Stieg Larsson, Camilla Läckberg est suédoise… et elle publie des polars qui font un malheur

 

Son succès foudroyant en France, Camilla Läckberg le doit en grande partie à « Millénium ». Même éditeur, mêmes couvertures noires bordées de rouge, mêmes traducteurs que ceux de la célèbre saga de Stieg Larsson. A l’arrivée, il faut bien l’avouer, les aventures d’Erica Falck n’ont pas la même saveur que celles de Lisbeth Salander, l’inoubliable héroïne de « Millénium ». Pourtant, depuis « la Princesse des glaces », premier volet de la série, les lecteurs se l’arrachent. Certes, la nouvelle romancière suédoise n’a rien d’une styliste mais elle sait raconter des histoires. A commencer par la sienne.

 

camillalackbergthronullberg.jpeg©Thron Ullberg

En Suède, les trois premiers volumes des aventures d’Erica Falck, de Camilla Läckberg, se sont vendus à 1,3 million d’exemplaires. En France, chacun d’eux s’est vendu à 700.000. Sorti en mai, « l’Oiseau de mauvais augure » s’est déjà écoulé à 120.000 exemplaires.

 

Née en 1974, l’auteur fait ses premiers pas de romancière à l’âge de 4 ans. Elle rédige un conte sanglant dans lequel le père Noël assassine sa femme ! Plus tard, elle lit son premier Agatha Christie et découvre sa vocation. Après avoir suivi un cours d’écriture de polar, Camilla publie son premier livre. Celui-ci connaît des ventes médiocres. La jeune femme cherche alors un éditeur capable de la lancer. Elle y parvient. Propulsée comme une fusée, elle est aujourd’hui un énorme best-seller en Suède où ses livres font l’objet d’une série télévisée. Mais elle subit le revers de la médaille. On lui reproche en particulier son goût pour le marketing et les médias. Camilla se fait désormais plus discrète. Et rappelle qu’elle habite toujours la même modeste banlieue de Stockholm.

 

Pour lire l’article complet, rejoignez :

 

http://bibliobs.nouvelobs.com/20100630/20236/camilla-millenia

 

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître | Commentaires fermés

Sélection finale du prix Senghor du premier roman francophone 2010

Posté par Serge Bénard le 30 juin 2010


 

Le jury de présélection du Prix Senghor du premier roman francophone s’est prononcé sur un choix de 12 titres francophones et francophiles en premiers romans, sur les 22 titres proposés initialement. Le jury a eu beaucoup de mal à n’en sélectionner que 10, la qualité d’écriture du « cru » 2010 les a poussé à en retenir 12.

Publié dans Francophonie, langue française, Prix, récompenses, palmarès, célébrations, hommages, mé | Commentaires fermés

Jacqueline de Romilly : La grandeur de l’homme au siècle de Périclès

Posté par Serge Bénard le 30 juin 2010

Jean Mauduit a lu « ce petit livre d’une richesse et d’une densité considérables ».

deromilly.jpeg

Le livre que Jacqueline de Romilly publie aux éditions de Fallois : La grandeur de l’homme au siècle de Périclès, s’il est petit de taille, offre un immense message et incite à beaucoup de réflexions salutaires. Il est, bien entendu, le fruit d’une érudition éblouissante. Jacqueline de Romilly tutoie Thucydide et Sophocle, Homère et Euripide. Elle fait revivre ce qui constitue l’essence de la civilisation athénienne : une certaine conception, en effet, de la grandeur de l’homme qui, vingt-cinq siècles après, qui nous interpelle encore, et même plus que jamais.

Pour lire cet article, rejoignez : 

http://www.canalacademie.com/ida5879-Jacqueline-de-Romilly-La-grandeur.html

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître | Commentaires fermés

1er au 4 juillet – Japan Expo 2010

Posté par Serge Bénard le 30 juin 2010

 Du 1er au 4 juillet le premier festival des loisirs japonais et asiatiques se déroulera au parc des expositions de Villepinte. Pour sa 11e édition, la Japan Expo continue de s’agrandir et de réserver de nouvelles surprises. L’occasion est bonne pour Evene de proposer une sélection des films et des mangas essentiels aux fans et aux simples curieux.

g2700.jpg

Au fil des années, la Japan Expo s’est imposée comme l’événement de référence dédié à la culture asiatique. Créé en 1999, confidentiel les premières années, le festival a su s’élargir et attirer autant les professionnels que les fans et les curieux. A tel point qu’aujourd’hui, la Japan Expo a deux petites soeurs et un cousin éloigné : la Japan Expo Sud (en février à Marseille) donne un avant-goût de la Japan Expo parisienne, la Chibi Japan Expo (en novembre à Montreuil) se consacre exclusivement au manga et à l’anime, et le Comic Con’ (contraction de comics et de convention), se déroule en même temps et au même endroit que la Japan Expo. Sur le même modèle que sa grande cousine, ce tout nouvel événement (la première édition se déroulait en 2009) s’intéresse à la culture populaire américaine en proposant à la fois un zoom sur les comics, la littérature, les jeux vidéo et le cinéma US. Un tout nouveau défi, donc, pour les organisateurs de la Japan Expo qui couvrent ainsi – notamment – deux pans gigantesques de la bande dessinée mondiale.

http://www.evene.fr/livres/actualite/japan-expo-2010-paris-mangas-films-comic-con-2700.php

Publié dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Festivals, galas, spectacles, expositions, musées, Foires et salons du livre | Commentaires fermés

12345...45
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar